De retour en tête de peloton

Toutes les conditions sont remplies pour que les Buffalos rejouent un rôle de premier plan dans la lutte pour le titre. La Gantoise a été la meilleure formation des derniers mois, remportant la Coupe et opérant un come-back phénoménal en championnat. Il ne lui a manqué que la cerise sur le gâteau, les PO1. Même en PO2, l'équipe a affiché sa forme et, surtout, sa rage de vaincre.
...

Toutes les conditions sont remplies pour que les Buffalos rejouent un rôle de premier plan dans la lutte pour le titre. La Gantoise a été la meilleure formation des derniers mois, remportant la Coupe et opérant un come-back phénoménal en championnat. Il ne lui a manqué que la cerise sur le gâteau, les PO1. Même en PO2, l'équipe a affiché sa forme et, surtout, sa rage de vaincre. Le club a conservé la base de son équipe. Il est aussi le seul du G5 à avoir conservé le même entraîneur. Il a donc un certain avantage sur les autres prétendants au titre: continuité et automatismes sont assurés. Ajoutez-y le fait que la victoire en Coupe ne contraint Gand qu'à disputer le dernier tour préliminaire de l'UEFA Conference League, à partir du 4 août, ce qui lui a permis de se préparer en fonction du championnat. Gand n'aura donc pas d'excuse: cette fois, l'équipe doit répondre présente dès le début, pour éviter d'échouer de justesse, malgré un joli sprint final. La prolongation du contrat de Hein Vanhaezebrouck s'est fait attendre mais est acquise. L'ambitieux entraîneur a obtenu la garantie que le noyau serait renforcé. L'arrivée d'Hugo Cuypers, l'attaquant travailleur que HVH voulait déjà transférer de Malines en hiver, en est la première traduction. À l'époque, Cuypers était trop cher, mais Gand a fini par verser les quatre millions requis et Cuypers a donc pu participer à toute la préparation. Il sera associé à Tissoudali ou à Depoitre, en fonction de l'adversaire. Du moins, si le premier cité reste, car les négociations entre Gand et l'international marocain traînent. Il entame sa dernière année de contrat et est ouvert à un transfert. Le départ de Tissoudali, qui était à la base de toutes les attaques la saison passée, constituerait un fameux uppercut pour les Buffalos. Deuxième défi: trouver un remplaçant valable à Jordan Torunarigha, le défenseur central allemand prêté par le Hertha Berlin, qui a fait forte impression la saison écoulée. Il a probablement formé la ligne défensive la plus solide de JPL avec Michel Ngadeu et Joseph Okumu. Gand voulait le transférer à titre définitif, mais il coûtait trop cher. En attendant des renforts dans ce compartiment, Andreas Hanche-Olsen a gravi un échelon dans la hiérarchie et un jeune du cru, Bram Lagae, un gaucher doté d'un profil intéressant, a l'occasion de faire ses preuves. Gand recherche avant tout un gardien, pour doubler ou concurrencer Davy Roef. En attendant, le jeune Célestin De Schrevel a rejoint le noyau A. En l'absence de titulaires revenus sur le tard, suite à leurs obligations internationales, le club a offert leur chance à des jeunes (Salah, Agbor, Van den Bergh, De Ridder, Van Hauter, Henry, Lagae) durant les premières semaines de la préparation mais ils sont encore trop légers pour la plupart. Seul Malick Fofana, la sensation en Espoirs la saison dernière, a prouvé qu'il pouvait apporter quelque chose à l'équipe première, grâce à son explosivité et à son dribble. HVH croit vraiment dans les possibilités de ce produit de Gand. Le club a aussi passé le balai dans le noyau: Bukari, Botaka, Chakvetadze, Bezus, Operi, Malede, Niangbo et Bolat n'étaient plus nécessaires. Le plan de l'entraîneur est clair: il a posé le cadre de son équipe et maintenant, il veille à ce que les remplaçants aient le même niveau. D'une part pour renforcer la concurrence, de l'autre pour pouvoir faire tourner le noyau sans perdre en qualité. Gand anticipe ainsi la lourdeur du calendrier, en prévision du Mondial qui se déroule en fin d'automne.