Sous haute tension

J ess Thorup a appris à vivre sous pression constante depuis le mois d'octobre. Heureusement, l'entraîneur de cinquante ans, qui entame sa dernière année de contrat, parvient à conserver sa sérénité. " Nous allons tout mettre en oeuvre pour terminer la saison tout en haut ", déclare l'ancien attaquant, qui a conduit l'équipe en seizièmes de finale d'EL la saison passée, avant de s'incliner face à une AS Rome plus forte et plus rusée (1-0 et 1-1).
...

J ess Thorup a appris à vivre sous pression constante depuis le mois d'octobre. Heureusement, l'entraîneur de cinquante ans, qui entame sa dernière année de contrat, parvient à conserver sa sérénité. " Nous allons tout mettre en oeuvre pour terminer la saison tout en haut ", déclare l'ancien attaquant, qui a conduit l'équipe en seizièmes de finale d'EL la saison passée, avant de s'incliner face à une AS Rome plus forte et plus rusée (1-0 et 1-1). Le président Ivan De Witte rêve d'un nouveau titre, après celui, inattendu, de 2015, mais aussi des soirées de Ligue des Champions. Deuxième derrière l'inaccessible Club Bruges, La Gantoise peut accéder au grand bal européen en trois duels. Le noyau a obtenu une injection de qualité, afin de réduire le gouffre qui le sépare de la phalange de Philippe Clement mais aussi pour résister à la progression de l'Antwerp, qui bénéficie de l'apport financier de son président, l'entrepreneur Paul Gheysens. Neuf clean sheets en 29 matches de championnat, voilà le bilan du gardien Thomas Kaminski, qui est désormais confronté à un sérieux rival, Davy Roef. C'est un progrès, mais il ne suffit pas à assurer la stabilité défensive de l'équipe. Gand a donc dépensé beaucoup d'argent (entre cinq et sept millions) pour transférer l'arrière gauche NÚrio Fortuna de Charleroi. Ses raids constants avaient fortement impressionné De Witte et le manager général Michel Louwagie. Milad Mohammadi constitue une alternative valable, mais il n'utilise pas bien sa force. Gand veut doubler tous les postes afin de lutter sur les trois fronts. L'arrière droit Jordan Botaka devient donc un rival pour Alessio Castro Montes. L'ancien capitaine de Saint-Trond est un leader, un joueur qui ne fuit jamais ses responsabilités et est polyvalent. Dino Arslanagic, libre, a été embauché pour le centre de la défense, comme doublure d' Igor Plastun, déterminé à gagner sa sélection pour l'EURO en disputant une bonne saison. À gauche, la solidité physique de Michael Ngadeu-Ngadjui fait impression. S'il est indisponible, l'expérimenté Bruno Godeau peut prendre sa place. Les médians vont se battre pour une place dans le losange. Elisha Owusu est une valeur sûre à la récupération. Le Français est bien assisté par " Monsieur Régularité ", alias l'expérimenté Sven Kums et le capitaine Vadis Odjidja Ofoe. Sulayman Marreh a bénéficié d'un temps d'adaptation de six mois. Jonathan David a excellé au poste le plus avancé de l'entrejeu, mais La Gantoise a anticipé l'absence de Kums et de Vadis en enrôlant Alexandre De Bruyn et Niklas Dorsch - issu de Heidenheim pour 3,5 millions. Roman Bezus, qui a le sens du but, et le diamant brut Giorgi Chakvetadze, de retour de blessure, se disputent le numéro dix. La puissance de Laurent Depoitre, alliée à la vitesse de Roman Yaremchuk et aux infiltrations de David, fait des merveilles. Anderson Niangbo a déjà montré des échantillons de sa classe. Il est explosif et très efficace. L'Ivoirien de vingt ans va avoir l'occasion de montrer pourquoi Gand a versé quatre millions au RB Salzbourg en janvier.