tactique

La Juve a dépensé 235 millions en transferts. Outre Buffon, qui a cédé son brassard à Chiellini et est remplacé dans le but par sa doublure, Szczesny, un seul titulaire est parti : Higuain, afin de faire place à Ronaldo. Comment Allegri doit-il positionner CR7 pour ne pas entamer les aut...

La Juve a dépensé 235 millions en transferts. Outre Buffon, qui a cédé son brassard à Chiellini et est remplacé dans le but par sa doublure, Szczesny, un seul titulaire est parti : Higuain, afin de faire place à Ronaldo. Comment Allegri doit-il positionner CR7 pour ne pas entamer les automatismes de l'équipe tout en obtenant le meilleur rendement de l'attaquant ? Le coach a conservé le 4-2-3-1 victorieux de la saison dernière. La défense retrouve un ancien combattant, Bonucci, et un autre nouveau venu, Cancelo est déjà une valeur sûre à l'arrière droit. Dans l'entrejeu, Pjanic reste le moteur de l'équipe tandis qu'à droite, l'entraîneur a le choix entre Khedira et Emre Can. CR7 peut jouer en pointe mais il est meilleur depuis le flanc gauche. Dybala constitue aussi une option en pointe, comme le Croate Mandzukic, qui peut jouer en fonction de CR7, à l'image de Benzema, qui se sacrifiait pour le Portugais. Dans ce cas, Dybala glisse à droite ou fait banquette si Douglas Costa occupe le poste. Autre option : Bernardeschi au poste d'avant en décrochage. La Juventus ne manque pas de possibilités. Cristiano Ronaldo veut être champion dans un troisième grand pays. CR7 a inscrit 249 buts ces cinq dernières années au Real. La Juventus, qui lui verse un salaire annuel de 31 millions, voulait déjà l'enrôler en 2002. Il a passé les tests médicaux mais Salas a refusé d'effectuer le chemin inverse, faisant capoter la transaction.