Le championnat a également repris en Egypte, pour tous les clubs sauf un : l'Al Ahly de Juan Carlos Garrido, renvoyé du Club Bruges il y a un an. Après son limogeage, l'Espagnol a travaillé un moment pour le Betis Séville, entre-temps relégué en D2, et cet été, il a signé chez le champion d'Egypte, Al Ahly.
...

Le championnat a également repris en Egypte, pour tous les clubs sauf un : l'Al Ahly de Juan Carlos Garrido, renvoyé du Club Bruges il y a un an. Après son limogeage, l'Espagnol a travaillé un moment pour le Betis Séville, entre-temps relégué en D2, et cet été, il a signé chez le champion d'Egypte, Al Ahly. Il a remporté un premier prix avec cette équipe la semaine dernière : la Supercoupe, face à Zamalek, alors que les autres clubs disputaient la première journée de championnat. La partie s'est achevée sur le score de 0-0 mais la phalange de Garrido s'est imposée aux tirs au but. La joie était immense dans le vestiaire. Garrido en témoigne : " Selon les normes égyptiennes, nous possédons une excellente équipe cette saison. Je suis satisfait. " Le joueur le plus connu chez nous est Hossam Ghaly, qui a joué au Lierse avant de rentrer au pays. Luca Badr, ex-Lierse, se produit également pour Al Ahly, qui a perdu un grand espoir pendant la campagne des transferts : Rami Rabia (21 ans), apte à évoluer au coeur de la défense ou au milieu défensif, a rejoint le Sporting Lisbonne. Si les autres équipes ont disputé leur deuxième match le week-end passé, le match entre Al Ahly et Wadi Degla a été reporté en novembre. Ce week-end, Garrido participait à la Coupe des Confédérations africaine, la petite soeur de la Ligue des Champions africaine. Eliminé de cette épreuve au printemps, Al Ahly s'est donc retrouvé dans la seconde épreuve, selon le modèle européen. Garrido : " Nous avons gagné la phase par poules et nous sommes en demi-finales. La campagne a été compliquée par des blessures et des transferts, jusqu'à présent, mais j'ai confiance dans mon équipe. " Le week-end dernier et le suivant, il affronte le club camerounais de Coton Sport en aller-retour. Si Al Ahly, qui trouve difficilement le chemin des filets, se qualifie pour la finale, il aura l'occasion de devenir le premier vainqueur égyptien de cette coupe. Une prolongation de cette aventure implique toutefois que l'équipe de Garrido devra reporter davantage ses débuts en championnat. Al Ahly est une équipe du Caire. La famille s'y fait-elle ? Garrido : " Oui, ça commence. " Les Garrido ont mis à profit l'intersaison pour visiter les temples le long du Nil. Garrido : " Nous vivons dans une zone internationale. Tout est en ordre, y compris pour la famille. Les enfants vont à l'école. La circulation est chaotique mais nous avons un chauffeur. "PAR PETER T'KINT