La saison NBA ayant été décalée, la draft annuelle se déroule jeudi à New York, plus tard qu'à l'accoutumée. Les trente équipes de NBA peuvent choisir les plus grands talents des colleges américains ou des compétitions étrangères, en deux tours. Les formations les moins performantes de la saison écoulée sont prioritaires dans la draft lottery, afin de maintenir l'équilibre de la compétition à long terme.

Pour la première fois depuis 2005, quand les Denver Nuggets avaient enrôlé Axel Hervelle, un Belge a une chance réelle d'être sélectionné: Vrenz Bleijenbergh. À cette différence près: contrairement à Hervelle, qui n'a jamais joué en NBA, l'Anversois de vingt ans espère vraiment s'y produire. Ses chances ont augmenté ces dernières semaines, car il a pu s'entraîner avec huit équipes. C'est beaucoup plus que prévu, car Bleijenbergh a fait bonne impression durant ses premières séances. Après un ultime work-out à Cleveland, le basketteur est rentré chez lui cette semaine. Suite aux mesures sanitaires, le joueur des Antwerp Giants devra suivre la draft en ligne à partir de deux heures du matin, jeudi. Bleijenbergh est particulièrement intéressant pour les équipes de NBA grâce à son profil exceptionnel: il mesure 2m08 pour 95 kilos, mais n'est ni un ailier ni un pivot. C'est un meneur, qui peut marquer de partout, y compris de la ligne des trois points. Or, ces qualités n'ont jamais été aussi importantes en NBA. Si l'Anversois est choisi et qu'il obtient un contrat, il sera le prochain Belge en NBA, après DJ Mbenga, qui n'est jamais passé par la draft.

La saison NBA ayant été décalée, la draft annuelle se déroule jeudi à New York, plus tard qu'à l'accoutumée. Les trente équipes de NBA peuvent choisir les plus grands talents des colleges américains ou des compétitions étrangères, en deux tours. Les formations les moins performantes de la saison écoulée sont prioritaires dans la draft lottery, afin de maintenir l'équilibre de la compétition à long terme. Pour la première fois depuis 2005, quand les Denver Nuggets avaient enrôlé Axel Hervelle, un Belge a une chance réelle d'être sélectionné: Vrenz Bleijenbergh. À cette différence près: contrairement à Hervelle, qui n'a jamais joué en NBA, l'Anversois de vingt ans espère vraiment s'y produire. Ses chances ont augmenté ces dernières semaines, car il a pu s'entraîner avec huit équipes. C'est beaucoup plus que prévu, car Bleijenbergh a fait bonne impression durant ses premières séances. Après un ultime work-out à Cleveland, le basketteur est rentré chez lui cette semaine. Suite aux mesures sanitaires, le joueur des Antwerp Giants devra suivre la draft en ligne à partir de deux heures du matin, jeudi. Bleijenbergh est particulièrement intéressant pour les équipes de NBA grâce à son profil exceptionnel: il mesure 2m08 pour 95 kilos, mais n'est ni un ailier ni un pivot. C'est un meneur, qui peut marquer de partout, y compris de la ligne des trois points. Or, ces qualités n'ont jamais été aussi importantes en NBA. Si l'Anversois est choisi et qu'il obtient un contrat, il sera le prochain Belge en NBA, après DJ Mbenga, qui n'est jamais passé par la draft.