Ces derniers mois, la vue d'un Stayen à moitié vide faisait mal au coeur. " Tout le monde avait une raison de ne pas venir ", a concédé le président du STVV, David Meekers, à la radio Sporza. Mais pour le match le plus important de ces dernières années, contre Gand, match qui valait quelques millions, le stade était comble.
...