Sur le plan sportif, Westerlo a longtemps eu de l'eau jusqu'au cou. Ce n'est qu'au terme d'une longue course poursuite que le club campinois a échappé à la relégation directe, lors de la toute dernière journée. Louvain, qui jouait pourtant mieux au football, a été le dindon de la farce. Le maintien a cependant suffi à Bob Peeters pour être reconduit dans ses fonctions : il a accompli sa mission. En concertation avec le manager/CEO HermanWijnants, le club a opté pour une approche plus professionnelle. Avec, comme objectif, de vivre une saison tranquille.
...

Sur le plan sportif, Westerlo a longtemps eu de l'eau jusqu'au cou. Ce n'est qu'au terme d'une longue course poursuite que le club campinois a échappé à la relégation directe, lors de la toute dernière journée. Louvain, qui jouait pourtant mieux au football, a été le dindon de la farce. Le maintien a cependant suffi à Bob Peeters pour être reconduit dans ses fonctions : il a accompli sa mission. En concertation avec le manager/CEO HermanWijnants, le club a opté pour une approche plus professionnelle. Avec, comme objectif, de vivre une saison tranquille. Le gardien Van Langendonck a pris des points et a rassuré ses partenaires. Van Hout et le jeune Verbist se tiennent prêts à parer à toute absence. Apau restera finalement une saison de plus, au sein d'une défense à quatre. Il doit en partie cette prolongation à la blessure aux adducteurs du nouveau venu Oto'o. Le Néerlandais n'a pas peur d'aller au duel et aime participer aux offensives. Il en impose par son calme. L'international gabonais fait surtout valoir sa vitesse et sa saine agressivité. Dans l'axe, le grand Schuermans doit prendre confiance en ses moyens et se montrer plus adroit, mais il compense ces lacunes par son désir d'apprendre et sa taille. Daems est toujours bien positionné, et le poids des ans ne semble pas avoir de prise sur lui. Lolo ne manque pas d'expérience, lui non plus, mais il attend encore sa liberté car il est en conflit avec le club russe du FK Rostov. Le jeune et prometteur Matthys est loué une saison de plus à Anderlecht, Ruyssen cherche de la constance dans ses prestations. Sur le flanc gauche, Mustoe sera confronté à la concurrence d'Alessandro, qui a été formé comme milieu de terrain. Le départ de Cools pour Waasland-Beveren en a surpris plus d'un. Son travail de l'ombre est souvent passé inaperçu, mais son absence risque d'être difficile à compenser : il contrôlait l'entrejeu et limitait sa marge d'erreur en jouant simplement. On ne peut pas en dire autant de Hyland, qui prend beaucoup de risques dans ses passes et éprouve parfois du mal à se contrôler. A ses côtés, Annys devra surtout stopper les offensives adverses et effectuer le sale boulot. Après une bonne préparation, le jeune Heymans (17 ans à peine) s'est vu offrir un contrat professionnel et joue sans complexes. Il ne perd pas son calme lorsqu'il entre en possession du ballon. On attend des joueurs de flanc (Henkens à droite, Molenberghs à gauche) qu'ils puissent déborder et centrer, tout en assurant la couverture sur le plan défensif. Rommens revient après une année à Dessel Sport : il préfère jouer dans l'axe de l'entrejeu, et allie qualités footballistiques et puissance. Le jeune Verschueren devra patienter, même s'il possède une bonne vision du jeu, une bonne passe et une belle endurance. Il n'y a pas de véritable milieu offensif, mais De Ceulaer reçoit l'occasion d'évoluer en soutien d'un attaquant de pointe et de rechercher de l'espace sur les flancs. Après avoir été contrarié par des blessures la saison dernière, le Limbourgeois semble affûté et a faim de ballon. Devant lui, le Grec Manias devra être un point d'ancrage, mais il semble plus à l'aise dans les 16 mètres que lorsqu'il doit parcourir de longues distances pour revenir chercher le ballon, car il manque alors de fraîcheur. Le Congolais Ganvoula, qui attend d'être libéré par son club turc, est davantage un puncheur et il excelle dans le jeu de tête. MacDonald peut être aligné à gauche, Visnakovs davantage dans l'axe et le jeune Njengo semble être surtout un pari sur l'avenir. Bostock (de OHL au RC Lens) et Maertens (Cercle de Bruges) étaient trop chers, et Van Acker (Cercle Bruges) a trop tergiversé. Westerlo a encore du boulot s'il veut éviter d'être à nouveau mêlé à la lutte contre la relégation. Peeters espère jouer différemment mais surtout mieux que la saison dernière : plus haut, surtout, car lorsque Westerlo recule, la défense encaisse trop de buts. C'est un beau défi qui l'attend. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE