Vous avez été consultant pour la RTBF et Be tv, sans oublier une pige pour Belgacom TV : travailler pour RTL, c'est une façon de boucler la boucle ?

Ce n'est pas volontaire. Quand j'ai commencé sur Be tv, j'étais adjoint pour le Standard. RTL m'avait déjà sollicité mais je voulais rester fidèle à mon premier partenaire. J'ai ensuite enchaîné avec la RTBF pour l'Euro, la Coupe du Monde et quelques matches de Coupes d'Europe. J'ai apprécié ces nouvelles expériences car un Mondial, par exemple, permet de découvrir des équipes moins connues (Afrique, Amérique du Sud...

Ce n'est pas volontaire. Quand j'ai commencé sur Be tv, j'étais adjoint pour le Standard. RTL m'avait déjà sollicité mais je voulais rester fidèle à mon premier partenaire. J'ai ensuite enchaîné avec la RTBF pour l'Euro, la Coupe du Monde et quelques matches de Coupes d'Europe. J'ai apprécié ces nouvelles expériences car un Mondial, par exemple, permet de découvrir des équipes moins connues (Afrique, Amérique du Sud) alors que ce sont régulièrement les mêmes affiches en Champions League. Non. Je n'ai pas tous les détails mais, au niveau de la répartition des tâches, nous ne travaillerons pas sur les mêmes matches. Non, RTL a été le premier sur la balle. Au niveau technique, les outils d'analyse ont été améliorés : conditions de captation, apparition des palettes, etc. Le tout est de ne pas en abuser. Au niveau du jeu, l'analyse reste la même mais des paramètres ont évolué. Des équipes qui réussissent comme Barcelone ou le Bayern imposent un style de jeu. D'autres essaient de les imiter, sans nécessairement connaître le même succès. Soit une formation essaie d'imposer son jeu à l'autre, soit elle tente de déjouer son adversaire. L'impact physique reste prépondérant mais on s'est rendu compte que des gabarits de petite taille avaient leur place dans un onze. La participation collective est accrue : on défend et on attaque ensemble. La vitesse a pris une importance grandissante : vitesse gestuelle, vitesse de décision, capacité à anticiper deux voire trois passes à l'avance, etc. Je n'exclus rien mais tout dépend du projet. J'ai d'autres activités en parallèle qui me prennent du temps. Avec Michel Bruyninckx, nous avons mis en place un concept de coaching. C'est assez vaste et difficile à résumer en quelques mots. Nous sommes parfois sollicités par des clubs ou des fédérations pour en parler. C'est, en soi, une forme de consultance. J'en profite pour voyager, voir comment on travaille à gauche et à droite. Tout ce qui concerne le football de haut niveau m'intéresse. C'est pour cette raison que l'offre de RTL tombait à pic. " RTL a été le premier sur la balle."