Accroc au parfum

" Je ne suis pas mordu de shopping. Je fais autre chose de mes journées que courir les magasins. Mais j'aime les belles choses. Les vêtements notamment. La tenue typique pour moi, c'est les chaussures Louboutin, le jeans et la ceinture Dsquared2. Et disons une belle chemise Dolce & Gabbana. Des pompes, je dois en avoir une cinquantaine de paires. Des Gucci, des Dolce... J'essaie toujours de tout assortir. Je suis aussi un amateur de montres. Collectionneur est un bien grand mot mais j'ai quelques belles pièces. Deux Hublot, deux Audemars Piguet... J'adore ce qui a de l'allure. Ce qui est différent. Ce qui est original. Le pantalon rare. La chemise numérotée... Le parfum en ce qui ...

" Je ne suis pas mordu de shopping. Je fais autre chose de mes journées que courir les magasins. Mais j'aime les belles choses. Les vêtements notamment. La tenue typique pour moi, c'est les chaussures Louboutin, le jeans et la ceinture Dsquared2. Et disons une belle chemise Dolce & Gabbana. Des pompes, je dois en avoir une cinquantaine de paires. Des Gucci, des Dolce... J'essaie toujours de tout assortir. Je suis aussi un amateur de montres. Collectionneur est un bien grand mot mais j'ai quelques belles pièces. Deux Hublot, deux Audemars Piguet... J'adore ce qui a de l'allure. Ce qui est différent. Ce qui est original. Le pantalon rare. La chemise numérotée... Le parfum en ce qui me concerne est une maladie. J'en ai sept flacons dans ma voiture. Et en gros, je m'asperge dès que je monte dans la bagnole. Une bouteille doit durer une quinzaine de jours... Je saute sur toutes les nouveautés. J'achète dès qu'une odeur me plaît. J'ai un faible pour Abercrombie, Yves Saint-Laurent, Gucci... " " Ce n'est pas un secret. J'aime aussi les belles voitures. Pour l'instant, en Russie, je roule avec un 4x4 Kia. Mais en Belgique, j'ai une Porsche Panamera. Une GTS. C'est une série limitée. Elle a un intérieur spécial. Un bruit de moteur qui lui est caractéristique et que tu reconnais si tu t'y connais en Porsche. J'ai été acheter cette voiture en Allemagne il y a deux ou trois mois. Je ne la trouvais dans aucun garage en Belgique. Je m'intéresse également pas mal à l'immobilier. J'essaie d'investir un max dans le secteur. Je loue des appartements. C'est presque un hobby et je pense qu'il s'agit d'un bon placement. J'essaie tant que faire se peut de jeter mon dévolu sur du neuf. Pour l'instant, mon père sait tout faire mais ce ne sera pas toujours le cas. Je cherche beaucoup sur internet. Avant, je flippais un peu avec les ordinateurs. J'étais très méfiant. Mais maintenant, j'achète énormément en ligne. J'utilise de plus en plus les boîtes mail. J'ai pas mal de matos. Tout en Apple... Pour la musique, c'est souvent l'iPhone et iTunes. Les dernières choses que j'ai téléchargées ? Sexion d'Assaut, Tïesto, l'album live de Christophe Maé. J'aime tout. La dance, le R&B, la musique des années 60. Enfin tout sauf le rock et le hard. " " En matière de restaurants, j'ai un faible pour le Frascati, un établissement italien de Laeken où on fêtait nos titres avec Anderlecht et où j'ai fini par me retrouver une fois par semaine. J'ai mes habitudes là-bas. L'escalope milanaise avec les pâtes arrabiata y est fantastique. Je peux aussi conseiller le carpaccio. Puis le Frascati a des olives franchement géniales. A Liège, je recommande le Notger et Chez Rabah, le meilleur couscous marocain du monde. Pour aller boire un verre, allez faire un tour aux Coulisses. "" Mes tatouages ? Je devais avoir 19 ou 20 ans quand je me suis fait le premier et maintenant, mes deux bras sont presque terminés. C'est Beckham qui m'en a donné l'envie. J'adore la personnalité de ce mec. Et j'aime ce que je fais. C'est la chose la plus importante pour moi. J'ai toujours rêvé d'être footballeur. Je pense être quelqu'un de sympa, de généreux. J'aime faire plaisir. Je sais la chance que j'ai d'être arrivé là où je suis. Et je sais aussi que la vie n'est pas facile pour tout le monde. Je ne donne jamais d'argent mais je fais en sorte quand j'en ai l'occasion d'aider ceux qui en ont besoin. En Russie, la vie est totalement différente de ce qu'on connaît. Les gens ne reçoivent rien du pays. Soit tu travailles, soit tu es dans la rue. J'ai déjà vu pas mal de choses préoccupantes depuis que je suis arrivé. " PAR JULIEN BROQUET