Positif

Jonathan (23 ans) fait partie de la catégorie des joueurs explosifs. Sa position sur le flanc lui permet de tirer la quintessence de cette qualité. Il utilise ses capacités de course pour arpenter tout le côté ainsi que pour appeler le ballon dans la profondeur et déborder son opposant direct. Caractéristique essentielle pour quelqu'un évoluant sur les ailes, sa vivacité sur les premiers mètres est d'excellent niveau. C'est dans un système 4-3-3 qu'il donne l'impression de s'exprimer le mieux.
...

Jonathan (23 ans) fait partie de la catégorie des joueurs explosifs. Sa position sur le flanc lui permet de tirer la quintessence de cette qualité. Il utilise ses capacités de course pour arpenter tout le côté ainsi que pour appeler le ballon dans la profondeur et déborder son opposant direct. Caractéristique essentielle pour quelqu'un évoluant sur les ailes, sa vivacité sur les premiers mètres est d'excellent niveau. C'est dans un système 4-3-3 qu'il donne l'impression de s'exprimer le mieux. Ariel Jacobs lui fait confiance dans la gestion des coups de pieds arrêtés sur les flancs, en alternance avec Mbark Boussoufa et cela en dit long sur sa capacité à délivrer des centres d'excellente qualité. Le ballon est expédié avec énormément de force et ses coups-francs enroulés amènent encore plus de danger quand ils sont frappés du côté droit. Il imprime alors une trajectoire sortante, très difficile à négocier pour le gardien. Hormis sur les centres et les stratégies latérales où il utilise plutôt l'intérieur du pied, il est également performant sur les frappes axiales du cou du pied. La qualité de son shoot s'est vérifiée à plusieurs reprises cette saison avec des buts inscrits à plus de 20 mètres, les uns plus beaux que les autres. Il a pris une dimension supplémentaire cette saison en gérant mieux la concurrence. Son comportement sur et en dehors du terrain est beaucoup plus raisonnable. Il possède une technique des plus correctes. Ses dribbles et ses enchaînements sont réalisés avec une très grande vitesse d'exécution, ce qui accentue visuellement la qualité technique de ses gestes. Quand il est en mouvement, il devient insaisissable alors qu'il éprouve plus de difficultés dans les situations statiques avec un adversaire très proche de lui. Malgré son 1m76 et ses 72 kg, il est plutôt costaud dans les duels. Sa fougue et son impétuosité font de lui un joueur qui n'a peur de rien. Il aime aller franchement au combat et les charges corporelles franches ne l'effraient pas. Son jeu et son comportement respirent la joie de vivre. Cette attitude se reflète également dans le vestiaire où il n'est pas le dernier à faire des farces à ses coéquipiers. Sa mentalité sur le terrain est excellente et il ne rechigne pas à réaliser son travail défensif. Un milieu de terrain doit rarement le couvrir en perte de balle car il bloque très bien les sorties de son arrière latéral adverse. Ses retours s'effectuent parfois très bas lorsqu'il doit fermer le côté extérieur quand son compère de flanc a dû rentrer dans le jeu pour suivre son adversaire direct. Son jeu de tête est loin d'être exceptionnel. Sa taille n'y est bien sûr pas étrangère et sa position sur le terrain le prive aussi de nombreux duels aériens. Toutefois, quand il doit disputer un ballon de la tête, il s'engage sans retenue même s'il est souvent battu par des adversaires plus grands que lui. Il éprouve parfois des difficultés dans les combinaisons courtes. C'est un joueur d'espaces et il préfère appeler le ballon en profondeur plutôt que décrocher pour offrir des solutions en appui. Au fil des matches de haut niveau, il doitencore acquérir un peu de finesse dans les déviations ainsi que dans les une/deux. Il manque un peu de polyvalence et ses deux places actuelles sont sur les flancs avec une préférence pour le côté droit où il peut délivrer des centres en pleine course de son meilleur pied. Dans le futur, un rôle plus axial lui sera peut-être attribué mais ce serait une erreur de la part de son coach de se priver de sa vitesse sur le flanc. Son rendement, même s'il s'est fortement amélioré, notamment avec des stats fantastiques en coupes d'Europe, n'est pas encore assez constant. Il n'est pas installé comme un titulaire inamovible, comme Boussoufa sur l'autre flanc, mais son temps de jeu est de plus en plus important, preuve de sa progression ces derniers mois. Il présente encore une certaine fragilité musculaire, principalement au niveau des ischios-jambiers. A ce sujet, son style de jeu est traumatisant pour les muscles de l'arrière de la cuisse. Ceux-ci sont particulièrement sollicités par ses appels de balle incessants et par ses nombreuses courses sur 30-40 m. Il doit encore parfaire la connaissance de son corps afin d'éviter au maximum les blessures. Son pied gauche est nettement moins performant que le droit. Lorsqu'il se retrouve côté gauche, il a tendance à rentrer dans le jeu pour se replacer sur son meilleur pied. Celui-ci reste l'arme numéro 1 de son jeu. Tactiquement, notamment en reconversion défensive quand le ballon se trouve sur l'autre flanc, il possède encore quelques lacunes dans son positionnement. Il va gommer ce petit défaut avec l'expérience et actuellement, il le masque en partie par sa vitesse et son volume de jeu. Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre