J onas De Roeck et son épouse, Eline, se sont établis à Schilde. Ils y habitent un chouette appartement avec leur fille, Siena. Ce qui frappe immédiatement, c'est la grande terrasse à l'arrière. " C'était une de nos priorités lorsque nous nous sommes mis à la recherche d'un appartement ", explique Jonas. " Dès que le temps le permet, nous prenons l'air. Nous avons beaucoup de soleil pendant la journée et le soir, nous chauffons ".
...

J onas De Roeck et son épouse, Eline, se sont établis à Schilde. Ils y habitent un chouette appartement avec leur fille, Siena. Ce qui frappe immédiatement, c'est la grande terrasse à l'arrière. " C'était une de nos priorités lorsque nous nous sommes mis à la recherche d'un appartement ", explique Jonas. " Dès que le temps le permet, nous prenons l'air. Nous avons beaucoup de soleil pendant la journée et le soir, nous chauffons ". Les quelques plantes qui ornent la terrasse sont entretenues par le maître de maison. " Plus tard, nous emménagerons dans une maison avec jardin mais, pour le moment, nous nous contentons de regarder les arbres à l'horizon et nous profitons du beau jardin de nos voisins ".Siena est née le 18 mai dernier et, dans la chambre des parents, des tas d'éléments rappellent encore sa naissance. " Depuis ce jour-là, toute notre vie a changé ", dit fièrement le papa. " Tout est désormais organisé en fonction d'elle ". Les jeunes parents n'ont toutefois pas à se plaindre. " On nous avait dit qu'au cours des premiers mois, nous ne fermerions beaucoup l'£il de la nuit mais ce ne fut pas le cas. Nous nous demandons même si elle ne dort pas trop ".La famille De Roeck a les voyages dans le sang. Jonas est né à Barcelone, il a séjourné quatre ans aux Etats-Unis et un an en Angleterre. Son frère vit à Curaçao. " Cet été, nous lui avons rendu visite pendant quinze jours. Siena n'avait que deux semaines. Elle était la plus jeune passagère que les hôtesses aient jamais connue ", dit Jonas. " Nous avons longtemps hésité à partir mais Jonas n'a des congés qu'une fois par an. De plus, c'était un endroit reposant ", ajoute Eline. " En principe, après la naissance d'un premier enfant, on reçoit toujours beaucoup de visites. Là, nous avons eu la paix. J'aime être tranquille en vacances ", renchérit Jonas, qui adorerait jouer un jour à l'étranger.Le grenier est aménagé en salle de fitness. Et il semble que Jonas ne soit pas le seul à utiliser le tapis roulant. " Je cours chaque jour et je fais des exercices post-natals ", précise Eline. " Le fitness sert de plus en plus à cela ", ajoute Jonas. " Normalement, lorsque nous avons congé, je cours à l'extérieur mais avec Siena, c'est plus difficile. Le fitness constitue donc la solution idéale ". Comme tout footballeur, Jonas sait préparer les pâtes. Mais c'est également lui qui cuit la viande. Pour le reste, il reconnaît que c'est Eline qui prépare les repas. " Elle cuisine très bien, je n'ai pas à me plaindre ". Ils vont manger au restaurant une ou deux fois par semaine. " Nous aimons la cuisine italienne. J'aime aussi aller à Anvers, dans un des trois restaurants de son frère, De Slachterij, où on mange de la bonne viande à la sauce au poivre et des frites ". Chaque vendredi midi, Jonas retrouve quelques anciens équipiers au Rigoletto, un restaurant italien de Berchem. " Le rendez-vous des commères ", rigole Eline. " Cela date de l'époque où je jouais au Lierse. On y retrouve Marc Schaessens, Rudi Smidts, Cisse Severeyns et Eric Viscaal. La tradition dure depuis deux ou trois ans ". La chambre de Siena a aussi son £uvre d'art. Le mur est décoré par les personnages du Livre de la Jungle. Un choix de papa, semble-t-il. " Mon beau-frère, le parrain de Siena, connaissait quelqu'un qui pouvait nous faire cela. C'était son cadeau de naissance. J'ai trouvé que c'était une bonne idée. Le résultat est magnifique, même moi, j'en ai des frissons ". Dans le salon, le divan souligne le style du couple. " Nous l'avons acheté il y a un an et demi, avant d'habiter ici. Nous voulions un fauteuil où il était possible de se coucher à deux ", raconte Jonas. Ils l'ont repéré dans un salon de décoration et l'ont acheté sur un coup de tête. " Les gens normaux prennent d'abord des mesures mais ce n'est qu'après coup que nous nous sommes demandés s'il rentrerait ici ", rigole Jonas. Au dessus du divan, une £uvre de Herman Brood, un sculpteur que la famille d'Eline apprécie particulièrement. " Chacun des enfants qui a quitté la maison parentale a reçu une de ses £uvres ", explique-t-elle. " Mon beau-père est un fan ", ajoute Jonas. " Et je trouve que cela va très bien ici ".l LEEN MALLEZIE