Le coach Peter Voets : " Le but de l'égalisation est un coup de bol mais nous avons été les meilleurs. Nous avons été récompensés de ce que nous avions montré depuis un moment. L'homme du match, Peter Van Houdt : " C'était un lucky goal mais nous n'avons pas volé ces points ". St-Trond a battu le Standard à Sclessin.
...

Le coach Peter Voets : " Le but de l'égalisation est un coup de bol mais nous avons été les meilleurs. Nous avons été récompensés de ce que nous avions montré depuis un moment. L'homme du match, Peter Van Houdt : " C'était un lucky goal mais nous n'avons pas volé ces points ". St-Trond a battu le Standard à Sclessin. Ces déclarations se rapportent au match mais aussi à toute la saison. La chance n'a pas souri souvent aux Limbourgeois. Voets souligne qu'avant la démission de Thomas Caers, l'équipe avait également bien joué. Enfin, c'est la première victoire en déplacement des Trudonnaires, qui n'avaient pris un point qu'au Brussels jusqu'alors. Voets signe un six sur six. Y a-t-il eu un effet psychologique ? Sans doute que non. Le succès de St-Trond contre le Lierse (4-0) s'inscrit dans la logique de ses bons matches au Staaien. Voets a conservé le 4-3-3 de Caers. Il n'a guère modifié la composition. Laundry Mulemo est revenu à l'arrière gauche pour pallier la blessure de Mark Hendrikx, Kris Buvens a remplacé Jeroen Simaeys, suspendu, et Ilija Stolica est resté dans le onze au détriment d' Henri Munyaneza. A Sclessin, Buvens, Stolica et Simaeys ont fait banquette. Par contre, Rocky Peeters, guéri, a rejoué sur la gauche devant la défense : Mulemo n'étant pas très défensif à l'arrière gauche et Asande Sishuba, devant, pas brillant à la récupération, il fallait donc resserrer l'entrejeu. Comme Caers, Voets ne plie donc pas face aux pressions des joueurs. Une seule surprise, au Standard : Van Houdt a été aligné en pointe pour la première fois de la saison. Avant, il était soit le joker de service soit il était commis à l'aile droite, un poste qu'il a occupé pendant six ans en Allemagne. " Il manquait quelque chose à notre jeu, surtout en déplacement. C'est peut-être la solution ". Il a intelligemment couru entre les lignes, échappant à la vigilance des arrières centraux du Standard. Comment procédera St-Trond le week-end prochain contre le Cercle ? A domicile, le 4-3-3 lui réussit bien. Le directeur sportif, Guy Mangelschots, nuance : " Ce concept n'est pas idéal. A droite, nous avons Sishuba et Nijs, dans l'axe Van Houdt, Munyaneza et Stolica, mais à droite, personne. C'est pour ça que Van Houdt y jouait. Or, il s'épanouit mieux dans le rectangle ". JAN HAUSPIE