Le FC Molenbeek Brussels Strombeek, de son nom complet, s'est montré particulièrement actif sur le marché des transferts. Des joueurs affirmés de D1 comme Alan Haydock, Didier Ernst, Christophe Kinet, Patrick Nijs, Richard Culek ou Dieter Dekelver n'ont pas hésité à rejoindre le stade Edmond Machtens.
...

Le FC Molenbeek Brussels Strombeek, de son nom complet, s'est montré particulièrement actif sur le marché des transferts. Des joueurs affirmés de D1 comme Alan Haydock, Didier Ernst, Christophe Kinet, Patrick Nijs, Richard Culek ou Dieter Dekelver n'ont pas hésité à rejoindre le stade Edmond Machtens. JohanVermeersch : J'ai procédé à une évaluation en plusieurs phases. Avant le Nouvel An, le potentiel de l'équipe était plus ou moins équivalent à celui d'une formation de D3. Quelques retouches ont déjà été apportées en décembre. Avec les renforts, nous avons malgré tout encore loupé de peu l'accession au tour final de D2. 15 joueurs sont partis en fin de saison. Pour bâtir la nouvelle équipe, il fallait s'appuyer sur une ossature de footballeurs ayant l'expérience de la D1. Je crois qu'ils ont pris connaissance de mon projet et que celui-ci leur est apparu ambitieux. Il ne se limite pas à l'équipe Première. Il y a aussi tout l'aspect jeunes, pour lequel je compte sur un appui de la région Bruxelles-Capitale. Après tout, cela concerne 34 clubs et 5.400 jeunes joueurs. Je crois que, pour les pouvoirs publics, cela peut constituer un investissement rentable. Il est préférable que ces jeunes deviennent des footballeurs plutôt que des délinquants. L'ambition est d'abord de progresser. On verra dans 12 mois si cette progression nous mènera en D1. Chacun connaît mes opinions : je suis d'avis qu'en Belgique, il y a seulement place pour une Ligue Professionnelle de 12 à 14 équipes, avec une D2 scindée en une série nord et une série sud, car personne n'est intéressé par un match Ostende-Virton. Le reste, c'est le football amateur. On joue à Molenbeek et le club est originaire de Strombeek. Les noms de ces communes devaient apparaître dans l'appellation officielle. Mais je constate avec satisfaction que, dans la presse, on parle presque toujours du FC Brussels. Il faut vivre avec son temps. Le FC Molenbeek ou le FC Strombeek, cela ne représente plus rien. A l'étranger, tout le monde connaît Bruxelles. C'est la capitale de l'Europe. ( D. Devos) Georges Heylens commente le championnat.