1 A quel point une relégation en D1B serait-elle catastrophique pour un club comme le vôtre, qui peut compter sur des milliers de sympathisants lors de chaque match à domicile et où 7,5 millions ont été dépensés, durant le récent mercato, en vue d'éviter le couperet ?
...

1 A quel point une relégation en D1B serait-elle catastrophique pour un club comme le vôtre, qui peut compter sur des milliers de sympathisants lors de chaque match à domicile et où 7,5 millions ont été dépensés, durant le récent mercato, en vue d'éviter le couperet ? C'est un scénario que nous n'imaginions pas du tout en début de saison mais qui est effectivement devenu réalité aujourd'hui, même si nous avons toujours notre sort entre nos mains. En cas de descente, nous pourrions toujours compter sur le soutien de nos actionnaires, qui ont juré de nous rester fidèles. Mais une relégation serait évidemment un coup de poignard pour nos 10.000 abonnés et pour ceux qui constituent la masse flottante du Kavé. Des gens qui nous ont aidés dans une période difficile et qui se sont toujours sentis concernés au premier degré par tout ce qui touchait au club. Il va de soi que la direction ne tient pas du tout non plus à pareille fin en mineur. Nous avons sûrement commis des fautes, c'est humain. Sans quoi nous n'en serions pas là. 2 Une direction qui a limogé deux entraîneurs en une seule et même saison ne doit-elle pas être montrée du doigt ? Pendant une quinzaine d'années, notre gestion a été stable, il ne faut pas l'oublier. A l'époque de la reprise, les Sang et Or végétaient en D3, avant de découvrir la D2, puis l'élite. Cela fait plus de dix ans que le club est à nouveau présent au plus haut échelon. Ces montées ont nécessité des adaptations dans l'organigramme du Kavé. De là à parler d'une direction incompétente, c'est un peu réducteur. Nous restons un club bien structuré, quoi qu'en disent certains qui ne connaissent pas notre cuisine interne. La critique est aisée mais l'art difficile, c'est bien connu. 3 Fallait-il retenir contre son gré votre buteur, Hassane Bandé, transféré et d'ores et déjà réclamé par l'Ajax, récemment, mais qui ne ralliera finalement le club amstellodamois que l'été prochain ? C'est ce que nous avions convenu avec la direction ajacide au moment du deal, début décembre. Et nous sommes restés inflexibles en la matière. Il est d'ailleurs faux de prétendre que note jeune Burkinabé avait déjà ses pensées là-bas. Hassane nous a clairement dit qu'il voulait batailler jusqu'au bout, avec nous, pour assurer le maintien. Son but à Anderlecht peut lui servir de nouveau déclic après une période moins faste. 4 N'était-ce pas une motion de méfiance, de votre part, envers Nicklas Pedersen et Nicolas Verdier, d'avoir songé à Tom De Sutter, de Lokeren, ou même à Igor De Camargo, d'APOEL Nicosie, voire à Jonathan Bolingi de Mouscron pour fortifier la division offensive du club ? L'option de Camargo était la plus concrète. Nous avions le fiat d'APOEL et de son président, mais l'entraîneur de l'équipe chypriote a plaidé fait et cause en faveur du joueur et s'est opposé in extremis à un départ. Du coup, il fallait bien suivre d'autres pistes. Pourquoi De Camargo se demanderont certains ? Tout simplement parce qu'il connaît le football belge et qu'un target-man de sa trempe était une priorité pour nous. Nicolas Verdier est une bonne alternative, à cette nuance près que nous ne pourrons pas l'aligner face à son club de provenance, Eupen, samedi prochain. 5 Dennis Van Wijk a insinué que lors du dernier match de la phase classique, entre Eupen et Mouscron, les Frontaliers sont susceptibles de glaner encore l'un ou l'autre points, par prétendue solidarité entre équipes wallonnes. L'avez-vous interpellé sur ce sujet ? Non. Ces propos sont peut-être déplacés mais Dennis les a dits sous le coup de la déception après le 0-2 face aux Hurlus. Après ce match, nous avons eu l'occasion de deviser avec les dirigeants de l'Excel, qui nous ont certifié que leurs joueurs se donneront à fond jusqu'au bout de la phase classique. Qui suis-je pour en douter ? Il n'en reste pas moins que nous serons attentifs à tous les résultats d'ici la fin du championnat. Tout sera examiné à la loupe.