1 Le noyau actuel de Malines a coûté en tout et pour tout 1,3 million en transferts. Un record pour vous mais pas l'investissement qui devait vous conduire aux portes des PO1. Est-ce donc un hasard si vous étiez encore dans le top six à une journée de la fin du championnat régulier ?

Oui. Après notre mauvaise préparation, nous pensions même vivre une saison difficile. Le changement d'entraîneur a été crucial. Yannick Ferrera a rendu à l'équipe l'état d'esprit typique de Malines. Elle le perdait avec Aleksandar Jankovic. Celui-ci est un bon entraîneur mais peut-être pour d'autres clubs que Malines. A moins qu'il ne soit pas du genre à s'inscrire dans la durée. A son arrivée, il y avait aussi de l'enthousiasme mais il s'est évaporé au fil des an...

Oui. Après notre mauvaise préparation, nous pensions même vivre une saison difficile. Le changement d'entraîneur a été crucial. Yannick Ferrera a rendu à l'équipe l'état d'esprit typique de Malines. Elle le perdait avec Aleksandar Jankovic. Celui-ci est un bon entraîneur mais peut-être pour d'autres clubs que Malines. A moins qu'il ne soit pas du genre à s'inscrire dans la durée. A son arrivée, il y avait aussi de l'enthousiasme mais il s'est évaporé au fil des années. Je constate qu'au Standard, le même homme déclare fréquemment : " Nous devons continuer à travailler. " Ou : " Nous devons continuer à aller à fond. " On ne motive pas les joueurs ni les supporters avec des propos pareils. Peut-être son comportement de gentleman n'était-il pas, ou plus, ce qu'il fallait à ce Malines.Je ne trouve pas. Après la septième place acquise par Peter Maes et celle de Marc Brys, nous avons reculé mais nous avons pu acquérir puis vendre des joueurs comme Milos Kosanovic et Ivan Obradovic. Nous avons également rénové le stade. Cette saison, nous devions au moins conserver sa qualité à l'équipe, malgré le départ de Sofiane Hanni. On progresse quand on prend 48 points tout en luttant jusqu'au bout pour les play-offs 1. Hanni n'a pas émergé de la tête et des épaules non plus, durant sa première saison. Mats Rits non plus. Nous ne nous laissons pas rebuter. Nous avons même payé quelques centaines de milliers d'euros de plus pour Dimitrios Kolovos que pour Croizet. Notre visite à l'Olympiacos, la semaine passée, était financière et structurelle. Rik n'a rien à voir là-dedans. Il y a deux mois, il s'était déjà déplacé en Grèce pour discuter l'aspect sportif. Rik effectue énormément de scouting et il est en contact avec les managers pour les transferts entrants. Nous avons convenu que Marc serait la personne de référence pour les autres affaires, structurelles et financières, parce qu'il a beaucoup plus de contacts avec Thierry Steemans, notre directeur financier.Nous voulons ramener notre noyau entre 25 et 27 joueurs. Il n'y aura certainement pas d'exode. Nous allons vendre un ou deux joueurs, pas plus, si nous obtenons un bon montant. Le Standard a manifesté son intérêt, en effet, mais le prix que nous demandions l'a rapidement refroidi. KRISTOF DE RYCK" Jankovic a peut-être une date de péremption. " JOHAN TIMMERMANS