Le 25 juillet dernier, Ruis De Lopera, le patron du Betis Séville, n'y avait pas été de main morte pour refuser tout transfert de Sanchez Rodiguez Joaquin (22 ans), son médian droit. " Je ne veux traiter avec personne. Mon joueur est encore sous contrat pour trois ans et pas trois mois ". Manchester United, qui s'était fait le plus pressant depuis qu'il s'était séparé de David Beckham, savait à quoi s'en tenir.
...

Le 25 juillet dernier, Ruis De Lopera, le patron du Betis Séville, n'y avait pas été de main morte pour refuser tout transfert de Sanchez Rodiguez Joaquin (22 ans), son médian droit. " Je ne veux traiter avec personne. Mon joueur est encore sous contrat pour trois ans et pas trois mois ". Manchester United, qui s'était fait le plus pressant depuis qu'il s'était séparé de David Beckham, savait à quoi s'en tenir. Il n'empêche : les trois coups du plus long feuilleton estival avaient été donnés. Il se terminera le 30 septembre quand l'international espagnol signera une prolongation de quatre ans de son contrat qui expire en 2006. Il empochera 1,5 million d'euros par an et la clause de rupture de bail est de 60 millions. Mais, si la controverse a duré aussi longtemps, c'est aussi dû au fait que le président du Betis avait entamé des négociations avec le Real Madrid. Mais, entre-temps, le club madrilène avait engagé Beckham et comme Luis Figo, n'avait pas l'intention de changer d'air, il avait abandonné la piste Joaquin. De son côté, Joaquin aurait bien voulu partir. " Il y a des problèmes concrets à résoudre avant que je ne prolonge mon contrat. Et il ne s'agit pas de questions purement financières ". En fait, le joueur voulait que son président lui assure qu'il investirait afin de monter une bonne équipe. On ne saura jamais si l'international espagnol a reçu certaines garanties mais, en tout cas, ce n'est pas cette année que le Betis, 14e actuellement malgré une superbe victoire à la Real Sociedad avec deux buts de Joaquin, décrochera une place en coupe d'Europe, du moins via le championnat.. Joaquin est né à El Puerto de Santa Maria, dans la région de Cadix. Doté d'une bonne vision du jeu mais surtout très doué techniquement et très agile, des qualités qui lui permettent de passer facilement un adversaire. On le compare à Figo, qui est aussi le modèle dont Joaquin s'inspire. Joaquin a débuté sa carrière dans l'équipe B du Betis à 18 ans. Il s'est rapidement mis en évidence au point d'être intégré dans le noyau A la saison suivante. Une saison lui aura suffi pour attirer l'attention du sélectionneur national qui profita, le 13 février 2002, du match amical contre le Portugal pour lui offrir sa première sélection. Il sera du voyage en Corée et prendra part à deux rencontres du Mondial. Malheureusement pour lui, lors du quart de finale contre la Corée du Sud qui s'est terminé aux tirs au but, c'est lui qui a raté le penalty décisif. Mais tout cela est bien loin maintenant. (N. Ribaudo) MICHEL SALGADO (28 ans) n'ira pas à Chelsea. L'arrière droit, qui est au real depuis 99, a préféré prolonger son bail jusqu'en 2008. REAL : cela faisait vingt ans, depuis 1983, que le club madrilène n'avait plus remporté le Clasico au Camp Nou. BUTEURS : 1. Ronaldo (Real) 12 buts ; 2. Torres (Atletico) 9 ; 3. Mista (Valence) 8 ; 5. Pandiani (Deportivo), Eto'o (Majorque) 7. N. Ribaudo