L'explosion des droits télé
...

L'explosion des droits télé " Pendant des années, il a fallu se satisfaire de 25.000 euros par club et par an. Suite à l'entrée en scène de Canal +, les droits ont explosé. A présent, on en est à 9,8 millions par an pour la chaîne cryptée et 5,6 millions, sur la même période, pour la RTBF et VTM ensemble. Les contrats vont être renégociés la saison prochaine, avec un montant sans doute revu à la hausse et, probablement, une nouvelle clé de répartition entre les clubs. Pour l'heure, les 5,6 millions distribués par la RTBF et VTM sont répartis équitablement entre les 18 pensionnaires de D1. Il en va de même de 50 % du montant de Canal+. Les autres 50 % concernent la régularité (position au classement) sur les cinq dernières années, le classement en fin de saison et la fréquence d'apparition sur le petit écran. Cette fourchette va pour ainsi dire du simple au double. L'Antwerp, qui fermait la marche la saison passée, a obtenu 550.000 euros, grosso modo, en 2003-20004. Anderlecht, le plus sollicité, a eu droit à un peu plus d'un million d'euros, talonné de près par le Club Bruges et le Standard ". La fancard" Sa genèse, c'est une entrevue, à la côte, entre le ministre des Affaires Etrangères, Johan Vande Lanotte et le président de l'Union Belge, Michel D'Hooghe ", souligne à son tour Robert Sterckx. " Le premier ne voulait pas qu'on vende des tickets, le jour du match, à l'occasion d'une rencontre entre La Gantoise et le Standard, considérée comme match à risques en ouverture de la saison 1997-98. L'homme fort de la fédération promit, endéans les trois mois, un nouveau système de ticketing. Chemin faisant, l'idée d'une fancard est née. Elle a donné aux clubs les moyens de respecter la loi football, promulguée dans la foulée. Je persiste à dire que la fancard est le moins mauvais moyen qui permet aux clubs de répondre aux exigences légales en ce qui concerne l'accès au stade. On nous a reproché d'avoir fait gonfler les caisses de la Ligue Pro grâce à ce passe-droit. C'est vrai que cette carte avait son coût. Il nous aura permis essentiellement d'informatiser les clubs. A présent, chacun a son ticketing on line. Quant à la fancard, elle est devenue gratuite et se présente sous la forme d'un CD Rom donnant accès à un portail sur Internet. L'idée est de poursuivre tant et plus sur la voie du renouveau informatique ". La licence" L'idée est venue de la Ligue Pro elle-même. Suite à une interpellation au Parlement concernant les dettes des clubs envers l'ONSS, le président de l'Antwerp, Eddy Wauters a insisté en faveur d'une autorégulation de la part des clubs. C'est ainsi que la licence a été instaurée. J'en ai établi moi-même les textes pour la Belgique et j'ai été sollicité aux mêmes fins pour la licence européenne. Cette mesure a, sans nul doute, coûté la peau de quelques clubs. Mais, dans le même temps, elle en aura sauvé aussi pas mal d'autres. Et la licence européenne servira une fois pour toutes à séparer le bon grain de l'ivraie ".