Lorsque JuandeRamos a bouclé ses valises pour Tottenham en cours de saison, le FC Séville a dû parer au plus pressé. Mais le choix de ManoloJimenez n'a étonné personne. Figure emblématique du club, dont il fut le capitaine pendant dix ans et dont il détient toujours le record d'apparitions en équipe Première, il avait terminé premier de sa promotion à l'école des entraîneurs et avait eu l'occasion de faire ses gammes au sein du centre de formation, où son travail était particulièrement apprécié. A tel point que, lorsque Xerez et Cadix le sollicitèrent il y a un peu plus d'un an, les dirigeants opposèrent leur veto car ils voyaient déjà en lui le futur entraîneur de l'équipe A. " Ils n'ont pas dû beaucoup insister pour me convaincre ", reconnaît Jimenez. " Mon rêve avait toujours été d'entraîner le FC Séville. Je savais que ce n'était qu'une question de temps. Pourtant, à l'automne 2007, tout est allé tellement v...

Lorsque JuandeRamos a bouclé ses valises pour Tottenham en cours de saison, le FC Séville a dû parer au plus pressé. Mais le choix de ManoloJimenez n'a étonné personne. Figure emblématique du club, dont il fut le capitaine pendant dix ans et dont il détient toujours le record d'apparitions en équipe Première, il avait terminé premier de sa promotion à l'école des entraîneurs et avait eu l'occasion de faire ses gammes au sein du centre de formation, où son travail était particulièrement apprécié. A tel point que, lorsque Xerez et Cadix le sollicitèrent il y a un peu plus d'un an, les dirigeants opposèrent leur veto car ils voyaient déjà en lui le futur entraîneur de l'équipe A. " Ils n'ont pas dû beaucoup insister pour me convaincre ", reconnaît Jimenez. " Mon rêve avait toujours été d'entraîner le FC Séville. Je savais que ce n'était qu'une question de temps. Pourtant, à l'automne 2007, tout est allé tellement vite que je n'avais pas encore de contrat lorsque j'ai repris l'équipe en mains. J'ai dû en signer un en quatrième vitesse, juste avant de coacher mon premier match contre Valence, sans avoir eu l'occasion de discuter chiffres avec le président. Mais j'avais une telle confiance en lui et dans le club que je savais qu'ils ne me trahiraient pas ". Au bout du compte, Jimenez a mené l'équipe vers la 5e place du classement, synonyme de Coupe de l'UEFA. Pas mal du tout, compte tenu du départ manqué et des nombreux problèmes rencontrés en cours de saison, même si l'objectif initial était la Ligue des Champions. Jimenez a su transmettre à son groupe cette rage de vaincre et cette force de caractère qu'il possédait lui-même lorsqu'il était joueur. Sa référence, comme entraîneur, a toujours été l'Argentin CarlosBilardo. C'est un passionné, qui ne s'arrête de travailler que lorsque l'objectif recherché est atteint. Loin de l'image du bon père de famille qu'il donne vis-à-vis de l'extérieur. " Lorsque je pénètre dans un stade, je me transforme ", avoue-t-il. " Je veux gagner et je mets tout en £uvre pour y parvenir. Mais, dès que je quitte les lieux, j'essaie de passer inaperçu. Je redeviens une personne tout à fait normale qui accorde de la valeur à d'autres métiers. Je suis conscient qu'il y a des choses plus importantes que le football. Mes amis d'enfance sont aujourd'hui agriculteur, banquier, enseignant ou médecin. Je place les personnes au-dessus des professions, c'est la raison pour laquelle je respecte tout le monde ". Jimenez est sur la même longueur d'ondes que le président JoséMariaDelNido. " Forcément, il arrivera un moment où l'on ne sera pas d'accord, mais on travaille toujours pour le bien du club. A mes yeux, deux choses comptent : ma famille et le FC Séville ". JOSEP GUARDIOLA a finalement signé un contrat de deux ans comme entraîneur du FC Barcelone. SEYDOU KEITA (28 ans), le milieu de terrain malien du FC Séville, a signé au FC Barcelone jusqu'en 2012. Auparavant, il avait joué pendant huit ans en France (Marseille, Lorient et Lens). GERARD PIQUE (21 ans), un ancien défenseur central des équipes de jeunes du Barça qui avait émigré à Manchester United en 2004 et fut prêté à Saragosse en 2006-2007, revient au Camp Nou : il a signé pour quatre ans. MARTINCACERES (21 ans), le défenseur uruguayen de Villarreal, est le 3e transfert du FC Barcelone. Il a signé pour quatre ans et a coûté 16,5 millions. JOSE MANUEL PINTO (32 ans), arrivé du Celta Vigo en forme de prêt de six mois pour pallier à la blessure du gardien réserviste AlbertJorquera, restera une année de plus au FC Barcelone : l'option a été levée. LAUTARO ACOSTA (20 ans), un jeune attaquant argentin, arrive au FC Séville en provenance du club champion, Lanus. Il a coûté 7 millions. PASCALCYGAN (34 ans) a resigné pour une saison à Villarreal. ERNESTO VALVERDE quitte bien l'Espanyol, mais ne rejoindra pas Getafe : il a signé à l'Olympiacos Le Pirée. Pour lui succéder, les dirigeants catalans ont fait appel à un gars du terroir : BartholoméMarquez fait partie du staff depuis 1999 et fut l'adjoint, tant de MiguelAngelLotina que d' ErnestoValverde. TOM DE MUL (22 ans) pourrait être prêté à Valladolid. Le FC Séville souhaite louer l'international Espoir, de préférence à un club de D1. MARCELINO, l'entraîneur qui a mené Santander vers la première Coupe de l'UEFA de son histoire et s'était mis sur le marché afin d'être disponible pour entraîner un grand, a finalement opté pour... Saragosse, récemment relégué en D2. GONZALO ARCONADA, le frère de l'ancien gardien international LuisArconada, sera l'entraîneur d'Almeria lors des deux prochaines saisons. Il succède à UnaiEmery, parti à Valence. NUMANCIA est déjà certain de retrouver la D1 qu'il avait quittée en 2005. Les deux autres places montantes se joueront entre Malaga, Gijon et la Real Sociedad. DANIEL DEVOS