Après avoir flirté avec Charleroi, Mons et même les Francs Borains, la RAAL existe toujours en tant qu'entité indépendante et continuera à évoluer dans ce bon vieux Tivoli.
...

Après avoir flirté avec Charleroi, Mons et même les Francs Borains, la RAAL existe toujours en tant qu'entité indépendante et continuera à évoluer dans ce bon vieux Tivoli. La situation financière étant ce qu'elle est, le manager RolandLouf a donc encore été obligé de faire des miracles avec des bouts de chandelle. Comme la saison dernière, le recrutement comprend donc peu de noms connus, à l'exception de DanielCamus. Au but, le jeune SilvioProto devra faire face à un concurrent de choix : FilipSusnjara aura à c£ur de prouver qu'il vaut mieux que le statut de réserviste qui était le sien au Standard. Défensivement, le départ de DomenicoOlivieri a incité Ariel Jacobs à changer son système de jeu. Selon le mentor brabançon, celui-ci doit être adapté aux joueurs dont on dispose et comme le libero limbourgeois n'avait jamais évolué autrement qu'en couverture derrière ses défenseurs... C'est avec une défense à quatre (déjà appliquée en quelques occasions la saison dernière) que La Louvière évoluera. Le plus souvent, avec ThierrySiquet et GeorgesArts dans l'axe, deux joueurs intelligents et complémentaires capables de se couvrir mutuellement. OlivierGuilmot, voire MichaëlKlukowski s'il glisse dans une position plus axiale ou MamarMamouni s'il recule d'un cran, peuvent constituer des alternatives en cas de pépin. A droite, l'arrivée de GeorgeBlay a incité AlexandreBryssinck à changer d'air. Le Ghanéen sera le titulaire du poste, mais il lui manque encore une doublure, même si Ariel Jacobs peut faire jouer la polyvalence de certains éléments. Le flanc droit semble moins fourni que le flanc gauche, où les Loups sont parés. Michaël Klukowski, révélation de la saison dernière, est prêt à confirmer même si sa préparation fut perturbée par une blessure musculaire qu'il s'est occasionnée avec l'équipe nationale du Canada. YannickVervalle, qu'Ariel Jacobs a placé face à ses responsabilités, semble avoir franchi un palier supplémentaire, et le cas échéant, SergeDjamba- Shango peut toujours redescendre d'un cran. La modification du système défensif aura des conséquences dans l'entrejeu, qui sera particulièrement fourni. Il devrait comporter cinq hommes, dans un dispositif flexible selon que l'équipe sera appelée à défendre ou à attaquer. Au demi défensif, Daniel Camus s'est déjà imposé comme patron, donnant de la voix et du geste pour tout organiser. Il devrait recevoir le soutien, soit de RachidBelabed, soit de Mamar Mamouni. Ariel Jacobs a l'intention de dédoubler les deux flancs. A droite, SammyVandenBossche devrait avoir la préférence, mais PeterOdemwingie constitue une alternative valable. A gauche, Serge Djamba-Shango, rapide et technique, devrait faire des dégâts dans ses débordements. Rogerio pourrait le suppléer dans un rôle plus récupérateur. Comme soutien d'attaque, DavyCooreman a pris une dimension supérieure depuis quelque temps et la précision de sa frappe, sur coup franc, fait des ravages. Ariel Jacobs dispose de l'embarras du choix alors qu'il n'a, théoriquement, qu'une place à pourvoir. Mais tout est modulable. Logiquement, sur sa lancée de la finale de la Coupe, ManasehIshiaku devrait partir avec le statut d'attaquant de pointe titulaire. Le rapide Français MichaëlMurcy est une alternative valable, et le toujours utile FrédéricTilmant n'a pas dit son dernier mot. Son instinct de buteur est toujours aussi affûté. Peter Odemwingie entre également en considération, tout en constituant aussi une solution pour le flanc droit. Dans l'ensemble, l'entraîneur louviérois est satisfait de disposer à la fois de vitesse et de technique dans son secteur offensif. Faire aussi bien avec encore moins de moyens : tel est le défi que se sont lancés les Loups. En matches de préparation, ils ont déjà développé des combinaisons fluides en certaines occasions. Le recrutement pourrait encore révéler de bonnes surprises. n