Après une année pleine de rebondissements et d'ambitions déçues, l'équipe Unibet.com a logiquement décidé la semaine dernière d'arrêter les frais. L'équipe belgo-suédoise était devenue, malgré elle, la pomme de discorde entre l'Union Cycliste Internationale (UCI) et ASO, l'organisateur du Tour de France. L'enjeu était la subsistance du Pro Tour. Depuis le départ, il était clair que ASO ne voulait absolument pas d'une 20e équipe Pro Tour. En acceptant Unibet.com, l'UCI lui a forcé la main. Car, normalement, un organisateur d'épreuve décide toujours lui-même quelles équipes prendront le départ. D'autre part, pour les employés d'Unibet.com, il est difficile d'accepter d'être chaque fois le dindon de la farce dans ce bras de fer. Il est éga...

Après une année pleine de rebondissements et d'ambitions déçues, l'équipe Unibet.com a logiquement décidé la semaine dernière d'arrêter les frais. L'équipe belgo-suédoise était devenue, malgré elle, la pomme de discorde entre l'Union Cycliste Internationale (UCI) et ASO, l'organisateur du Tour de France. L'enjeu était la subsistance du Pro Tour. Depuis le départ, il était clair que ASO ne voulait absolument pas d'une 20e équipe Pro Tour. En acceptant Unibet.com, l'UCI lui a forcé la main. Car, normalement, un organisateur d'épreuve décide toujours lui-même quelles équipes prendront le départ. D'autre part, pour les employés d'Unibet.com, il est difficile d'accepter d'être chaque fois le dindon de la farce dans ce bras de fer. Il est également dommage qu'un sponsor lucratif - la société de paris suédoise avait mis sur la table 32 millions d'euros pour les quatre ans à venir - soit contraint et forcé de quitter le sport. Et ce à un moment où le vélo se prépare à vivre une profonde crise financière. Les responsables de l'équipe Unibet traînent à présent l'UCI devant les juges. Ils ont payé beaucoup pour ce qui s'avère finalement être une boîte vide. La raison officielle pour laquelle ASO a fait tant d'histoires par rapport à Unibet, réside dans le fait que le sponsoring par une société de paris est interdit dans de nombreux pays européens. La vraie raison est ailleurs, comme le prouvent tous les départs pris par une autre équipe sponsorisée par une telle société, l'équipe MrBookmaker.com. Et la société bwin, concurrent direct de Unibet, est sponsor maillot de l'AC Milan et du Real Madrid, sans que ces équipes ne risquent le moindre boycott. Si les responsables l'avaient vraiment voulu, l'origine de l'argent du sponsoring n'aurait pas constitué un problème. Les coureurs d'Unibet.com sont entre-temps tous à la rue. Parmi eux, des noms connus comme José Rujano, Baden Cooke et Jimmy Casper, mais aussi des talents de demain comme Pieter Jacobs et Rigoberto Uran. ALESSANDRO BALLAN (ITA, Lampre-Fondital) a remporté la Vatenfall Cyclassics (Pro Tour), à Hambourg. JENS VOIGT (GER, CSC) a dominé le Tour d'Allemagne. Levi Leipheimer (USA, Discovery Channel) et David Lopez Garcia (ESP, Caisse d'Epargne) complètent le podium. Le jeune Gerald Ciolek (GER, T-Mobile) a remporté le plus d'étapes : trois. LEIF HOSTE (Predictor-Lotto) s'est succédé à lui-même en tant que champion de Belgique du contre-la-montre. JUAN MAURICIO SOLER (COL, Barloworld) a gagné le Tour de (2. HC). DISCOVERY CHANNEL perd peu à peu tous ses éléments. Le talent Janez Brajkovic a signé chez T-Mobile, Levi Leipheimer est signalé chez Predictor-Lotto. RIGOBERTO URAN (COL, Unibet.com) est tombé lourdement lors du Tour d'Allemagne et souffre de fractures compliquées aux deux coudes. CHAMPIONNAT DU MONDE : les organisateurs préfèrent ne pas voir Erik Zabel (GER, Milram) et Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) au départ à Stuttgart en raison de : leur implication présumée dans des affaires de dopage. Les deux coureurs ont pourtant l'intention de disputer l'épreuve. NIELS ALBERT (Palmans-Collstrop) voit sa préparation à la saison de cyclocross perturbée. Il a eu une commotion cérébrale à l'entraînement. Matthew White (USA, Discovery Channel) s'est aussi fracturé le crâne à l'entraînement. AUSTRALIE. Il semble qu'une nouvelle équipe de top niveau soit envisagée. Elle rassemblerait tous les bons coureurs australiens. Cadel Evans (AUS, Predictor Lotto), Robbie McEwen (AUS, Predictor-Lotto) et Stuart O'Grady (AUS, CSC) auraient été approchés et l'équipe débuterait en 2009. GIUSEPPE GUERINI (ITA, T-Mobile), l'éternel porteur d'eau, prend sa retraite. LASZLO BODROGI (HON) a prolongé son contrat chez Crédit Agricole.