Comment avez-vous vécu le choc Lierse-Anderlecht?

Je reste sur ma faim. C'est ça, la crème du foot belge? Le Lierse a perdu énormément de ballons et Anderlecht n'a brillé qu'au travers d'Aruna. Si l'Ivoirien avait joué avec le Lierse, l'équipe d'Emilio Ferrera aurait gagné à coup sûr, car la paire Huysegems-Kone n'arrive pas à sa cheville. Je n'ai jamais retrouvé l'Anderlecht qui avait atomisé Bruges et Jestrovic m'a terriblement déçu. Dieu sait si c'est le style de joueur que j'apprécie, mais il est absent trois matches sur quatre et c'est beaucoup.
...

Je reste sur ma faim. C'est ça, la crème du foot belge? Le Lierse a perdu énormément de ballons et Anderlecht n'a brillé qu'au travers d'Aruna. Si l'Ivoirien avait joué avec le Lierse, l'équipe d'Emilio Ferrera aurait gagné à coup sûr, car la paire Huysegems-Kone n'arrive pas à sa cheville. Je n'ai jamais retrouvé l'Anderlecht qui avait atomisé Bruges et Jestrovic m'a terriblement déçu. Dieu sait si c'est le style de joueur que j'apprécie, mais il est absent trois matches sur quatre et c'est beaucoup.La deuxième place est devenue le seul enjeu de la fin de saison: ne risque-t-on pas d'assister, d'ici la fin du championnat, à une succession de mauvais matches comme La Louvière-Standard?C'est plus que probable. On risque encore de voir du spectacle et des émotions dans les matches impliquant le Lierse, Anderlecht et Lokeren, mais toutes les autres rencontres pourraient être plus que moyennes. Et je suis encore optimiste quand je parle comme ça.L'affaire Lommel a décapité l'intérêt dans la deuxième moitié du classement.Elle prouve que l'Union Belge et la Ligue Pro ont encore énormément de pain sur la planche. Il est urgent de revoir certains points du règlement pour qu'on n'en arrive plus à des aberrations pareilles. On ne sait toujours pas si les points pris par Lommel seront annulés ou pas. La moins mauvaise solution serait de donner à tout le monde les six points des rencontres face à cet adversaire. Cela mettrait tous les clubs sur un pied d'égalité. En parlant de traitement d'égalité, je constate que les situations de Malines et de Lommel ne sont pas gérées de la même manière: on autorise Malines à terminer la saison avec des jeunes, mais cela semble plus compliqué avec Lommel. Pourquoi? Autre aberration: les joueurs de Lommel qui viennent de passer dans un autre club de D1. Jos Daerden, qui a perdu à Westerlo samedi soir avec Genk, a raison quand il signale son étonnement: Culek a joué trois fois contre son équipe depuis le début de cette saison. Comment cela est-il possible? Regardez ce qui se passe au niveau européen: un joueur ne peut pas jouer en Coupe d'Europe avec deux équipes différentes au cours de la même saison. En Belgique, cela ne semble pas poser de problème.La présence de Culek sur le terrain ne peut quand même pas suffire à expliquer la défaite de Genk?Evidemment. Jos Daerden a peut-être voulu se servir de cela comme excuse, mais ce n'est pas suffisant. Genk m'a déçu dans ce match. J'ai été surpris que Koen Daerden rate autant d'occasions. Ce n'est pas son habitude. Pour moi, c'est un futur tout grand. Un nouveau Bart Goor en puissance, mais en plus prolifique car il se retrouve plus souvent que l'ex-Anderlechtois en zone de finition.La Louvière a confirmé sa mauvaise réputation à domicile!Les Loups ont eu des occasions mais il n'y avait personne pour les mettre au fond. Quand on se montre aussi peu concret, on court le risque que l'adversaire exploite l'une ou l'autre bévue. Cela s'est encore vérifié samedi. C'est dans des matches pareils qu'on comprend mieux l'importance de l'absence de Frédéric Tilmant. On a vu toute la différence entre une équipe louviéroise sans buteur spécifique et un Standard qui possède un Aarst. Celui-là n'a pas besoin de trois occasions pour en mettre une au fond. Le Standard aurait pu nous offrir de très bonnes choses dans ce deuxième tour s'il avait conservé son duo Lukunku-Aarst. J'ai toujours eu un faible pour Goossens, mais il faut reconnaître qu'il est très régulièrement absent des débats.Mouscron a prolongé sa série noire après avoir mené 0-2 à Lokeren.J'ai vu un Lokeren brillant en deuxième mi-temps. Le duo Kristinsson-Bangoura a de nouveau été déterminant: à eux deux, ils représentent 80% de la force de percussion de cette équipe. Pierre Danvoye