Plutôt du genre essence dans les surfaces de réparation, Jérémy Perbet est à la ville un amateur de Diesel. L'attaquant montois en aime les Jeans et le dernier parfum... Il parle aussi bagnole, ordi et télé. Sans flamber.
...

Plutôt du genre essence dans les surfaces de réparation, Jérémy Perbet est à la ville un amateur de Diesel. L'attaquant montois en aime les Jeans et le dernier parfum... Il parle aussi bagnole, ordi et télé. Sans flamber. " Je m'habille au hasard du shopping et comme beaucoup d'hommes, c'est ma femme qui me pousse généralement à courir les magasins. Je suis tout sauf un extravagant et je ne fais pas vraiment de fixette sur les marques. Sauf pour les Jeans où je donne toujours la préférence à Diesel. Diesel peut te proposer des trucs très classiques comme des choses plus modernes, ça en jette tout le temps. Entre parenthèses, j'aime aussi son dernier parfum alors qu'avant j'étais branché One Million de Paco Rabanne. Je suis généralement en polo ou en t-shirt. Les chemises ? C'est pour les sorties. Point de vue chaussures, j'ai un faible pour les modèles habillés de Dolce & Gabbana. Je ne fais pas de grandes folies mais j'aime m'habiller et je fais à attention à ce que je mets, mon image, mon apparence, ma façon de me comporter en public. En tant que sportif, on est très vite porté aux nues et on est encore plus rapidement critiqué. Alors moi, je suis discret. J'observe beaucoup. Et j'ai vraiment deux facettes. Car dans la famille, en privé, je suis plutôt du genre chambreur et déconneur. " " Jeune, vers 17 - 18 ans (ndlr : il en aura 27 le 12 décembre), j'étais plutôt amateur de bagnoles. Quand j'en ai eu l'occasion, je me suis donc payé une Audi A3 S Line noire avec des vitres teintées à l'avant et à l'arrière. J'ai opté pour une 140 CV. Il s'agit donc d'une voiture assez puissante. Je ne lui vois aucun inconvénient mais je l'ai davantage choisie pour l'esthétique que pour autre chose. Puis, c'était aussi relatif à ce que je pouvais me permettre il y a deux ou trois ans. Je prends du plaisir à conduire mais je ne suis pas de ces mecs qui roulent pour rouler. Pour l'instant, je lorgne sur les 4x4 de chez BMW. Ce sera sans doute mon prochain achat. " " Je ne suis pas bling-bling, montres et bijoux. J'ai pas mal investi dans ma maison et à part ça, j'apprécie les petits plaisirs de la vie. Les sorties entre amis ou encore les vacances pendant lesquelles je joue souvent au tennis. J'aime les restos mais comme je suis assez ouvert point de vue nourriture, je vais assez rarement dans les mêmes endroits. Je peux néanmoins recommander le Boston Steak House à Waterloo. C'est bien, classe avec évidemment un grand choix de viandes. Ma femme est italienne. Pour les pâtes, les pizzas, c'est donc souvent dans la belle famille. Je joue moins qu'avant mais je suis assez branché jeux vidéo. Ceux de foot évidemment. Je ne joue pas en réseau tout seul chez moi. Cependant, quand j'ai la possibilité de faire un petit un contre un, je ne m'en prive pas. J'ai eu une PlayStation 2 puis une 3 que j'ai filée à mes frères et que je n'ai jamais récupérée. Je suis plus habitué à PES qu'à FIFA mais je n'y vois pas de grandes différences. Avant j'étais assez costaud. Je me dis que ça ne se perd pas. C'est comme le vélo. " " En musique, j'écoute un peu de tout. Pas mal de R'n'B. Puis aussi des vieux trucs. Dans le vestiaire à Mons, on n'est pas tous sur la même longueur d'ondes. Berthelin par exemple est super branché années 80. En cinéma, je suis plutôt client de films d'horreur. A la maison, j'ai un écran plat de chez Sony, 132 cm, assez sobre. Je regarde pas mal MTV et je me fais surtout les matchs de Marseille dès que j'en ai l'opportunité. J'enregistre aussi Studio Foot mais je ne mate jamais les rencontres de championnat belge. Les films, je ne les télécharge pas. Je les regarde plutôt en streaming. Comme ordi, j'ai un Vaio. C'est Sony aussi. J'en suis content. En même temps, je ne passe pas ma vie sur mon portable. Je veux juste surfer, aller de temps en temps sur Facebook. J'ai un compte perso et un autre pour les supporters mais je ne suis pas accro aux réseaux sociaux. Je ne tweete pas encore. " PAR JULIEN BROQUET