"Il faut profiter de la vie tant qu'on le peut. Je le pense de-puis longtemps mais il y a peu, j'ai vécu des moments qui m'ont fait comprendre à quelle vitesse tout pouvait être terminé... A la maison, je devais travailler si je voulais un extra. Avec cinq enfants, il n'était pas évident de tout obtenir. Travailler ne m'a jamais ennuyé. Je cherche déjà une maison avec un grand jardin pour m'y occuper. J'aime vivre dehors, dans la nature. Gamin, j'étais toujours à l'air. Mes parents ont même installé...

"Il faut profiter de la vie tant qu'on le peut. Je le pense de-puis longtemps mais il y a peu, j'ai vécu des moments qui m'ont fait comprendre à quelle vitesse tout pouvait être terminé... A la maison, je devais travailler si je voulais un extra. Avec cinq enfants, il n'était pas évident de tout obtenir. Travailler ne m'a jamais ennuyé. Je cherche déjà une maison avec un grand jardin pour m'y occuper. J'aime vivre dehors, dans la nature. Gamin, j'étais toujours à l'air. Mes parents ont même installé une lampe braquée sur le jardin pour que nous puissions rester jouer une fois la nuit tombée... Mon hobby est devenu mon travail. Je suis payé pour jouer dehors ! Je suis conscient qu'il est difficile de gagner autant d'argent pour faire ce qu'on aime. Nous, footballeurs professionnels, pouvons être heureux de ce que nous touchons pour notre hobby. A seize ans, quand la réserve de Lokeren gagnait, je touchais 75 euros. C'était une somme énorme à mes yeux. Je sais bien ce que les gens normaux gagnent. Je connais aussi le prix du pain. J'en ai acheté un ce matin et il avait augmenté. Tout petit, je savais déjà que je serais footballeur. Je n'ai jamais pensé à un autre métier. Si j'avais échoué, j'aurais eu un travail normal et, le week-end, je serais allé voir un match. J'ai appris à tirer mon plan : à 17 ans, j'ai été transféré à l'Ajax Amsterdam. J'ai appris à ne pas me laisser faire ni à faire confiance à trop de gens. Beaucoup essaient de nous utiliser. Comment je gère le stress inhérent à un grand club ? C'est quoi, le stress ? Je ressens une certaine pression sur le terrain mais c'est un sentiment positif, qui me motive. Il ne me coupe pas les jambes. Je ne pense pas avoir un jour souffert du stress. Je mène une vie assez normale. Je peux me balader tranquillement en rue. Je ne voudrais pas être un acteur ni un footballeur célèbre qu'on aborde sans cesse. Je me sens mieux au milieu de gens normaux. Cela dépend aussi de nous : il ne faut pas chercher la foule. Les feux de la rampe ne m'intéressent pas. Nous sommes des gens comme les autres, de toute façon ! J'aime être entouré, je suis plutôt sociable. Je ne tiendrais pas un mois sur une île déserte. Je n'ai pas de hobbies particuliers. Le football est mon truc. Sinon, je reste à la maison. Si j'aime les voitures rapides ? Peut-être, oui. C'est lié : avec un bolide, je rentre plus vite à la maison (il rit). " l par geert foutré" Le vedettariat ne m'intéresse pas. Nous sommes des gens comme les autres. "" C'est quoi le stress ? "