A la fin de cette semaine, Jean-François de Sart dévoilera sa présélection définitive de 40 têtes pour les prochains Jeux Olympiques. De cette liste connue le 6 juillet sortiront donc les 22 joueurs, 18 effectifs plus quatre réserves éventuelles qui s'envoleront pour Pékin. Cette ultime sélection sera effectuée le 15 juillet. Les heureux élus entameront leur préparation commune le 21. Deux jours plus tard, ils affronteront les Pays-Bas à Genk puis, le 26, ils rejoindront la Chine pour le stage prép...

A la fin de cette semaine, Jean-François de Sart dévoilera sa présélection définitive de 40 têtes pour les prochains Jeux Olympiques. De cette liste connue le 6 juillet sortiront donc les 22 joueurs, 18 effectifs plus quatre réserves éventuelles qui s'envoleront pour Pékin. Cette ultime sélection sera effectuée le 15 juillet. Les heureux élus entameront leur préparation commune le 21. Deux jours plus tard, ils affronteront les Pays-Bas à Genk puis, le 26, ils rejoindront la Chine pour le stage préparatoire. Les Olympiques joueront un ultime match amical contre le Nigeria le 2 juillet, toujours en Chine. De Sart insiste : ce ne sera pas une sélection rabibochée ni improvisée. Le coach hausse les épaules quand on lui demande s'il disposera de joueurs motivés. Il ne pense pas non plus que des footballeurs déclinent la sélection sous la pression de leur club. " Tous les employeurs des joueurs sur lesquels nous comptons ont reçu copie de la réglementation. Aucun n'a signalé que cela lui posait un problème : ni l'AZ, fournisseur de Moussa Dembélé, Sebastien Pocognoli, Maarten Martens, ni Lille ( Kevin Mirallas), ni Séville ( Tom De Mul), ni Genoa ( Anthony Vanden Borre) ". Hambourg a certes prévenu ses joueurs qu'ils feraient mieux de renoncer aux Jeux s'ils ne voulaient pas perdre leur place mais il n'a pas réagi : " Mes entretiens personnels avec Vincent Kompany et Odjidja Vadis m'ont convaincu qu'ils avaient très envie de participer ". Seuls les intérêts des clubs belges disputant le tour préliminaire de la Ligue des Champions limitent quelque peu les choix de Jean-François de Sart. Anderlecht, le Standard et le président fédéral François De Keersmaecker ont convenu lors d'une réunion que le sélectionneur pouvait choisir deux joueurs de chaque club. " Je respecterai cet engagement ". Deux des trois footballeurs âgés de plus de 23 ans qui disposent d'une dérogation sont connus : Sepp De Roover et Maarten Martens. On dévoilera bientôt l'identité du troisième. " Il ne s'agit pas de Timmy Simons ni de Daniel Van Buyten. Ils ne viennent pas ". De Sart n'a pas remarqué le moindre manque de motivation. " Tous ceux qui étaient à Malte veulent être à Pékin. Je n'ai dû insister auprès d'aucun footballeur. Ils sont tous très motivés. Ils savent que c'est un tournoi unique, une expérience qu'ils ne vivront qu'une seule fois dans leur vie. En outre, nous disputons des matches intéressants contre le favori, le Brésil, et la Chine, hôte des Jeux. Ces matches seront diffusés dans le monde entier. Les joueurs savent que c'est l'occasion de se mettre en évidence ". GEERT FOUTRé