Jean-Philippe Mateta a été cité au Club Bruges l'été dernier. Fin juillet, le quotidien Bild l'a annoncé chez le champion de Belgique, toujours à la recherche d'un véritable buteur, le Tchèque Michael Krmencik (27 ans) trouvant moins aisément le chemin des filets qu'il ne le pensait.
...

Jean-Philippe Mateta a été cité au Club Bruges l'été dernier. Fin juillet, le quotidien Bild l'a annoncé chez le champion de Belgique, toujours à la recherche d'un véritable buteur, le Tchèque Michael Krmencik (27 ans) trouvant moins aisément le chemin des filets qu'il ne le pensait. Mateta, un avant d'origine congolaise d'1m92, n'est finalement pas venu, sans doute à cause de son prix. En juillet 2019, Mayence a prolongé son contrat jusqu'en 2023 et réclamait quinze millions d'euros pour son transfert. Une somme énorme, d'autant que l'avant droitier présentait un bilan assez maigre: trois buts et un assist en 18 matches de Bundesliga la saison dernière. L'avant-centre a quitté Châteauroux en 2016 pour l'Olympique lyonnais et la somme de 4,1 millions. L'étape était trop importante: il a été loué une saison au Havre, en Ligue 2. Auteur de 19 buts en 37 duels, il a été transféré en 2018 par le FSV pour huit millions. Un succès: il a inscrit quatorze goals en 34 matches et en juillet 2019, sa valeur marchande s'élevait à 22 millions. Mateta rend espoir à son club. Début octobre, Achim Beierlorzer (52 ans) a été remplacé par Jan-Moritz Lichte (quarante ans), sans plus de succès: son un sur quinze lui a valu une volée de critiques. Il peut brûler un cierge pour Mateta, qui a déjà inscrit sept des dix buts de l'équipe cette saison. Avant le triplé du week-end passé, il avait déjà claqué deux pions contre 'Gladbach, et un contre Schalke 04. Suite à sa victoire dans un match à six points, l'équipe de Mateta n'est plus lanterne rouge: avec quatre points sur 24, elle précède désormais Bielefeld (à égalité de points), Cologne et Schalke, derniers avec seulement trois unités.