Comment s'est déroulée la préparation ?
...

Comment s'est déroulée la préparation ? Mon état de forme est difficile à quantifier. Je ne sais pas si on est prêt un jour à gravir ce Mont quand on pratique le vélo en amateur ! Ma préparation a débuté en février, avec deux ou trois séances par semaine. J'ai été pris en charge par Jean-Pierre Dubois, ancien cycliste professionnel. David Janssen, ami et producteur de l'émission 71, m'a aussi accompagné. J'ai gagné en confiance : je passe désormais en sifflotant là où je crachais mes poumons. Mais ce n'est pas comparable au Ventoux qui s'étend sur 22 kilomètres avec 8 ou 9 degrés de pente et des passages à 12 ! A Pâques, nous nous sommes frottés à quelques difficultés dans les Ardennes (Côte de la Vecquée, col du Rosier,...). Nous avons enchaîné avec des ascensions dans les Vosges rappelant le Ventoux. J'ai pu m'acclimater...mais j'en aussi bavé ! Il faisait frais dans les Vosges. Or, au Ventoux, la température peut être de 25 degrés en bas et de 5 degrés au sommet ! Comment avez-vous eu l'idée de ce défi ? Je venais d'avoir 50 ans et je discutais avec plusieurs personnes de RTL (Laurent Haulotte, Denis Masquelier, Marc Duthoo) qui roulent beaucoup à vélo. On a commencé à se charrier et je leur ai lancé que j'allais m'épiler les mollets et m'y mettre aussi. Marc m'a pris au mot et il a commencé à tout régler : recherche d'un coach, de l'équipement, etc. Et il a été convenu que l'événement serait organisé pour le Télévie, avec l'idée de réunir d'autres cyclistes. Finalement, 200 personnes ont accepté de débourser 399 euros pour être de l'aventure ! Au final, on espère récolter 100.000 euros. Et dire que tout est parti d'une blagounette ! Pourquoi le Ventoux ? Je ne sais plus, j'aurais pu dire l'Alpe d'Huez ou un autre col mythique. Mais je pense qu'il y a des images fortes gravées en moi : Eddy Merckx, Froome qui court à pied, le décès de Tom Simpson,... Je connais bien la Provence et j'ai souvent aperçu le Ventoux sans m'y arrêter. Si c'était pour se lancer un défi, autant qu'il soit hors-catégorie ! Vous avez un objectif de temps ? On sait que ce sera difficile. Je connais mon rythme cardiaque et les fourchettes à ne pas dépasser : entre 170 et 180, pas au-delà.... Si je respecte les données, j'espère le monter entre 2h15 et 2h30. Mais le premier objectif sera...d'y parvenir ! Je connais les mecs avec qui je vais grimper, personne n'aura envie d'être un charlot mais si on commence à faire les mariolles, on va le payer cash !