Primé deux fois aux Moustiques d'or 2007 - meilleur animateur télé et meilleure émission radio pour Beau Fixe et Va y avoir du sport - Jean-Michel Zecca a la cote. Recette d'une réussite médiatique.
...

Primé deux fois aux Moustiques d'or 2007 - meilleur animateur télé et meilleure émission radio pour Beau Fixe et Va y avoir du sport - Jean-Michel Zecca a la cote. Recette d'une réussite médiatique. Qu'est-ce qui séduit les auditeurs dans une émission comme Va y avoir du sport (tous les lundis à 19 h sur Bel RTL) ?On est arrivé à créer l'atmosphère " café du commerce ". Et ça cadre parfaitement avec ce que nous voulions. Le but n'était pas de s'adresser aux vrais spécialistes. D'ailleurs, les gens qui ont " un avis autorisé ", ça a quelque chose de péjoratif pour moi. On parle d'un sport qui est quand même loin d'être une science exacte, non ? Le plus beau compliment que l'on puisse me faire, c'est quand une femme vient me dire : -Je n'y connais rien au foot, ça ne m'intéresse pas, mais j'écoute votre émission. Chez nous, c'est de la discutaille, sans se prendre au sérieux. A l'exception de Marka, vous vous entourez tout de même de personnes qui ont été liées de près au milieu du foot.Oui bien sûr, il faut rester un tant soit peu crédible. Quand Alain Courtois nous parle de l'organisation de la Coupe du Monde 2018, avec son vécu à l'Euro 2000, il sait de quoi il en retourne. Tout comme Said Addouche, qui a travaillé des années à la fédération, quand il nous parle de schémas tactiques. Même si je n'y comprends jamais rien... Moi-même, je suis passionné de foot et de Charleroi. Tous les 15 jours, je suis au stade. Pourtant, la passion ne vous a pas permis d'avoir cette forme de légitimité quand vous présentiez la Ligue des Champions sur Club RTL. Aux yeux des gens, je n'étais pas crédible. Je me suis fait allumer de tous les côtés. Quand j'ai arrêté, Laurent Haulotte a repris le relais et Georges Grün lui a succédé, notre Gary Lineker... Et ce fut pire encore. Georges s'est fait allumer bien plus que moi à ses débuts. D'ailleurs, tout le monde en prend pour son grade, les commentateurs, les émissions, etc. Le problème de la chaîne, c'est qu'elle a dû se défaire de cette culture RTBF à laquelle le public était habitué. Est-il possible de faire de l'audience avec un programme bourré d'analyses, un peu comme Be TV le fait ?Je ne le pense pas. Be TV, c'est très bien fait, mais cela s'adresse plus à un public de niche. Il faut arriver à trouver le juste milieu, à concilier le spectacle et la partie plus foot. La seule personne que je vois capable de faire cela, c'est Marc Delire. THOMAS BRICMONT