1 Vous aviez sûrement choisi de travailler à l'Union parce que ça vous tentait de finir votre carrière de dirigeant dans un petit club tranquille, mais avec ce qui vous arrive en cette fin de saison, c'est un peu loupé !

Je n'ai jamais eu l'intention de vivre une retraite pépère, de prendre des bains de soleil dans mon jardin. Je voulais rester actif, et en venant à l'Union comme conseiller, je savais que ma nouvelle vie n'allait pas être un long fleuve tranquille. Il faut se rappeler que j'ai connu, ici, une période où on se battait pour le maintien en D3. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus relax. Aujourd'hui, vu nos résultats de cette saison, j'ai un surcroît de travail, c'est clair. Je suis chaque jou...

Je n'ai jamais eu l'intention de vivre une retraite pépère, de prendre des bains de soleil dans mon jardin. Je voulais rester actif, et en venant à l'Union comme conseiller, je savais que ma nouvelle vie n'allait pas être un long fleuve tranquille. Il faut se rappeler que j'ai connu, ici, une période où on se battait pour le maintien en D3. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus relax. Aujourd'hui, vu nos résultats de cette saison, j'ai un surcroît de travail, c'est clair. Je suis chaque jour au club de 9 h à 17 h. C'est parfait. Il y a plus de boulot quand les émotions sportives sont intenses, je résumerais en disant que c'est pour ça que je suis venu. Absolument pas. Jouer les play-offs 2, en plus sans avoir aucune pression, c'est agréable, oui. Mais je continue à dire qu'on a sacrifié huit clubs de D2 sur l'autel de petits profits et du soi-disant professionnalisme. On disait que la D2 était un mouroir. Et alors ? On n'obligeait personne à jouer dans cette série. Aujourd'hui, quatre équipes de D1B jouent des play-downs dans une ambiance à couper au couteau. Ils se tiennent à un rien, Hitchcock n'aurait pas fait mieux. Mais pour le dernier, les conséquences seront dramatiques puisqu'il perdra son statut professionnel. Magnifique. Seulement voilà, c'était irréalisable pour la fin de cette saison. Je vous invite à parcourir la liste des exigences de l'UEFA. Un dossier pareil se prépare un an à l'avance, on ne pouvait pas y arriver. Le président dit qu'on va essayer d'être en ordre pour l'année prochaine. On va essayer... 5 On raconte que des Chinois s'intéressent à l'Union. Vraie info ou mauvaise blague ? Je n'ai jamais eu aucun contact avec un quelconque Chinois ! Le président va peut-être en Chine de temps en temps pour ses affaires, il discute sûrement avec un Chinois ici, avec une Chinoise là-bas. Il y en avait à sa table lors du match contre le Standard. Mais qui dit que ces gens veulent investir à l'Union ? Pourtant, la demande est là, le président ne demande qu'une chose : qu'on vienne l'aider. Il voudrait que la charge financière soit répartie sur plusieurs personnes. Nous, on sait que s'il met la tête de côté un soir et ne se réveille pas le lendemain matin, dans la structure actuelle, le club est mort. Mais les investisseurs ne se pressent pas au portillon, croyez-moi bien ! PIERRE DANVOYE" On va essayer d'avoir la licence européenne pour la fin de la saison prochaine. On va essayer... " JEAN-MARIE PHILIPS