Quoi de neuf pour la reprise ?

Beaucoup de continuité. Les journalistes qui commentent restent Bruno Taverne, Serge Radermacher, Philippe Hereng et moi. Au bord du terrain, nous retrouverons Frédéric Waseige, Christine Schréder et d'autres personnes en soutien. Pas de changement non plus au niveau des consultants. La tournante entre eux reste de mise pour privilégier la fraîcheur. Il y aura toujours trois affiches, les matches du lot 1. L'avant-match sera divisé en deux parties. Le premi...

Beaucoup de continuité. Les journalistes qui commentent restent Bruno Taverne, Serge Radermacher, Philippe Hereng et moi. Au bord du terrain, nous retrouverons Frédéric Waseige, Christine Schréder et d'autres personnes en soutien. Pas de changement non plus au niveau des consultants. La tournante entre eux reste de mise pour privilégier la fraîcheur. Il y aura toujours trois affiches, les matches du lot 1. L'avant-match sera divisé en deux parties. Le premier quart d'heure se concentrera sur le football européen, avec des infos permettant de guider le public vers les programmes de Be tv. La priorité sera donnée aux actions et buts des Belges. La seconde partie sera consacrée à l'analyse technico-tactique du match diffusé. Le consultant donnera son avis et nous laisserons la parole aux acteurs du terrain. De moins en moins de coaches parlent français et on ira peut-être plus facilement vers les adjoints. Pour les autres rencontres, celles du lot 3, l'avant-match sera occupé par des sujets que nous irons tourner dans les clubs, en mettant l'accent sur les équipes francophones. Par exemple, l'année dernière, nous avions filmé une séquence pêche avec Olivier Werner et Cédric Berthelin. Ce genre de sujet est toujours apprécié par le public. Pas du tout. Nous faisons confiance aux personnes qui nous dirigent. Ils connaissent mieux que nous les impératifs du dossier. On y pense mais si on doit commencer à se prendre la tête, travailler devient impossible ! On sait que les premières années ont débouché sur d'excellents résultats commerciaux. On est ni euphorique, ni pessimiste. Si l'aventure s'achève, la vie continue... Oui. Il y aura quelques surprises pour nos abonnés mais je ne peux pas en dire plus. Je ne veux pas donner des idées à la concurrence ! C'est la saison qui précède la Coupe du Monde et tout le monde s'attend à ce que les Diables s'épanouissent. Comme la majeure partie est en Angleterre, nous suivrons ce championnat à la culotte, sans oublier les internationaux d'Allemagne, de Russie ou d'Italie. Cela impliquera des choix ciblés de programmation pour les matches et une attention particulière dans l'Europe des 11, aussi bien des réussites sportives que des à-côtés des joueurs. PAR SIMON BARZYCZAK" La dernière année de contrat ne nous met pas plus de pression "