1 Cette saison, tu as arrêté trois penalties à Anderlecht et il y a eu le 4-0 contre le Standard. Mais à part ça, Malines reste sur une saison morne, ponctuée par les PO2. Tes attentes ne sont-elles pas plus élevées ?

Je m'attendais à ce que ça aille mieux mais nous avons eu beaucoup de difficultés, sur le terrain comme en dehors. Des joueurs-clefs se sont blessés, comme Ibrahima Cissé et Seth De Witte, alors qu'Ivan Obradovic et Milos Kosanovic étaient partis. Plusieurs titulaires ont perdu leur place et Malines a entamé la rénovation de son stade. A mon arrivée, après la belle fin de saison passée, le club visait les PO1 mais confirmer est toujours difficile. J'ai vécu ça à Bari :...

Je m'attendais à ce que ça aille mieux mais nous avons eu beaucoup de difficultés, sur le terrain comme en dehors. Des joueurs-clefs se sont blessés, comme Ibrahima Cissé et Seth De Witte, alors qu'Ivan Obradovic et Milos Kosanovic étaient partis. Plusieurs titulaires ont perdu leur place et Malines a entamé la rénovation de son stade. A mon arrivée, après la belle fin de saison passée, le club visait les PO1 mais confirmer est toujours difficile. J'ai vécu ça à Bari : après une année exceptionnelle, on risque de perdre ses bases. Je comprends que Koen Casteels et lui frappent à la porte de l'équipe nationale. Il est agréable de faire partie d'une équipe comme la nôtre. Mais j'ai joué seize ans en Italie et j'ai été à nouveau performant cette saison. Si le sélectionneur me choisit, c'est également pour assurer la continuité. Thibaut Courtois, Simon Mignolet et moi sommes ensemble depuis des années en équipe nationale et nous nous complétons bien. J'ai déjà disputé une dizaine de matches avec les J'ai refusé la première proposition car elle ne correspondait absolument pas à ce que j'avais en tête. Franchement, je ne m'attendais pas à ça. Mais bon, chaque club a sa stratégie. J'ai aussi été surpris que le club attende aussi longtemps pour me soumettre une nouvelle proposition : jusqu'à la mi-avril. Je ne savais pas trop comment interpréter ce long silence. Il est difficile de dire si tout aurait été différent si j'avais reçu une belle offre en février mais ce n'est pas exclu car je me plaisais à Malines. Vous pouvez être sûr qu'Olivier a bien analysé mon jeu à Turin et à Catane. Sinon, il ne m'aurait pas enrôlé. Je ne connaissais pas l'entraîneur, Aleksander Jankovic, alors que c'est lui qui décide qui joue. Il a pris sa décision sur base des performances sportives. Le reste n'est que du blabla. Quant au covoiturage, je ne vois pas où est le problème. Je ne pense pas que Phil se laisse influencer par des bêtises de ce genre. Diables Rouges, en plus, et je possède donc une certaine expérience. On se fie souvent aux dernières impressions. Mais, de fait, le championnat régulier était normal. Malines va devoir faire un gros effort pour rejouer les PO1. Pourtant, mon passage a été une expérience formidable. Je m'y suis bien amusé.PAR KRISTOF DE RYCK" Malines va devoir faire un gros effort pour rejouer les PO1. " JEAN-FRANÇOIS GILLET