Cela marche bien pour le jeune gardien liégeois de Bari, qui est souvent crédité de bonnes notes dans la presse italienne et qui réalise un beau parcours en Série B.
...

Cela marche bien pour le jeune gardien liégeois de Bari, qui est souvent crédité de bonnes notes dans la presse italienne et qui réalise un beau parcours en Série B.Jean-François Gillet: Je ne peux pas me plaindre. Les résultats sont là et le public revient au stade. L'an passé, il avait tendance à bouder. Il reprochait au président un certain manque d'ambition. Il ne comprenait pas pourquoi le club alignait autant de jeunes alors qu'ailleurs, on faisait régulièrement appel à des vedettes confirmées. Mais, après les péripéties financières de la Fiorentina, il a compris que c'était la politique de la sagesse. L'ambition première est simplement de réaliser une bonne saison. Mais, en Italie, lorsqu'on n'est pas partie prenante à la lutte contre la relégation, on est presque automatiquement mêlé à celle pour la montée. C'est notre cas actuellement. Nous figurons dans le peloton de tête, mais ce peloton est très étendu. La Série B est très forte cette saison, avec des équipes comme la Sampdoria, Cagliari, Naples, Lecce, Venise ou Vérone. Certains parlent même de Série A'. Alors, même s'il y a quatre montants, rien n'est acquis.Et vous-même, avec vos bonnes prestations, allez-vous longtemps vous contenter de la Série B?Je n'ai que 23 ans, j'ai le temps. Mon désir le plus cher serait de monter avec Bari. C'est le club qui m'a donné ma chance et je lui accorde ma priorité. Si Bari ne monte pas, on verra bien si des propositions intéressantes me parviennent. Il est trop tôt pour en parler actuellement.En Coupe d'Italie aussi, Bari se distingue.Nous avons battu l'Udinese 4-1 au match aller. Le match retour aura lieu cette semaine. Mais, en Italie, on utilise la coupe pour faire jouer les joueurs qui jouent peu en championnat. Je ne serai donc pas aligné: c'est le deuxième gardien qui jouera. A l'Udinese, par contre, Olivier Renard devrait être titularisé. C'est dommage qu'il n'y aura pas de face à face, car nous sommes très amis.Avez-vous un pincement au coeur lorsque les Espoirs jouent, comme la semaine dernière?Je m'y habitue, à ne plus en faire partie. Mais le Dr.Garitte m'avait téléphoné avant le premier match contre la Bulgarie et je dois avouer que j'ai ressenti une impression bizarre à l'idée de ne plus devoir prendre l'avion pour aller au rendez-vous. Après six années dans cette catégorie, c'était devenu une habitude. Mais le temps a passé, et à 23 ans, je dois franchir un palier supplémentaire.En principe, vous devriez devenir le troisième gardien de l'équipe nationale. Etes-vous suivi par l'Union Belge?Avant le déplacement à Andorre, une pré-convocation était parvenue au secrétariat de Bari. Le directeur général s'en était d'ailleurs ému: - Celatombemal, nousavonsbesoindetoipourlederbycontreLecce, s'est-il exclamé. En fait, je devais simplement me tenir prêt et veiller à ce que mon passeport soit en règle, au cas où. Mais cela signifie que l'on songe à moi. (D.Devos)