Les dirigeants de Belgacom ont présenté les détails de leur offre football pour la saison 2008-2009. Pour Jean-Charles de Keyser, vice-président de Belgacom TV, notre compétition a meilleure forme mais pas au point de débourser des sommes astronomiques pour sa diffusion.
...

Les dirigeants de Belgacom ont présenté les détails de leur offre football pour la saison 2008-2009. Pour Jean-Charles de Keyser, vice-président de Belgacom TV, notre compétition a meilleure forme mais pas au point de débourser des sommes astronomiques pour sa diffusion. Belgacom est désormais implanté dans 400.000 foyers et a acquis une crédibilité dans le paysage médiatique. Dans cette optique, renouveler le contrat des droits du football belge était-il vraiment nécessaire ? Oui, nous souhaitions continuer sur notre lancée. Garder la même offre pour ne pas décevoir nos clients représentait un devoir. Notre base d'abonnés est importante et représente un potentiel de plus d'un million de téléspectateurs. En 2007, vous aviez déclaré que le football belge ne valait pas 36 millions d'euros par an. Vous maintenez cette affirmation ? Je n'ai pas dit que le football était trop cher, j'ai dit qu'il manquait du spectacle. Aujourd'hui, le message que donne la Ligue est clair : elle s'engage à tout faire pour embellir le produit. C'est ce que nous attendions : un effort supplémentaire. La réforme du championnat avec le système des play-offs s'inscrit dans ce contexte et va modifier le paysage. J'ai le sentiment que nous sommes bien partis. Les entraîneurs ont signé une charte dans laquelle ils s'engagent à offrir un football attractif, offensif et spectaculaire pour faire de la saison 2008-2009 un moment inoubliable : vous y croyez, vous ? Si les 18 entraîneurs ont signé, qu'est-ce que je peux dire d'autre ? Les dirigeants de la Ligue tablaient sur un montant de 50, voire 75 millions d'euros pour les droits du football belge. Belgacom déposera-t-il un jour cette somme sur la table ?Non. Enfin pas dans les circonstances actuelles. Le foot belge vaut actuellement ce qu'il vaut. Ni plus, ni moins malgré ce que certains prétendent. Combien d'abonnés le football a-t-il amené à Belgacom ?D'après les chiffres récoltés, 20 à 25 % des abonnés se disent intéressés par le football. Pourquoi, les abonnés de l'offre de base (Classic+) ne verront plus gratuitement le match du vendredi soir ? Parce que nous souhaitions revaloriser notre offre et récompenser les téléspectateurs qui paient. Si nous donnons tout gratuitement, cela n'a plus de sens. Les téléspectateurs de l'offre Classic+ gardent le match du dimanche soir, qui est toujours une des affiches du week-end.