En ce qui concerne le stade, Anderlecht reste à Anderlecht, finalement. Mais que finance-t-on et comment ? Et pour quand ?
...

En ce qui concerne le stade, Anderlecht reste à Anderlecht, finalement. Mais que finance-t-on et comment ? Et pour quand ?On reste au Sporting et on agrandit. C'est acquis depuis quelques semaines et je fonce à cent à l'heure dans ce projet. C'est possible parce que j'ai enfin obtenu le soutien de la commune. Je vise 30.000 places assises confortables, donc plus de coquille dans laquelle on met son derrière ! Ce sera rembourré et avec un dossier. Et les 6.000 places debout derrière les buts vont disparaître. On aura un stade accueillant et moderne, comme en Angleterre. Plus d'espace pour tout le monde grâce à deux nouveaux anneaux (un pour les tribunes 2 et 3) et une transformation de la tribune principale. Les plans sont faits ?Pas les définitifs parce qu'on attend les dernières autorisations (environnement, urbanisme, circulation, etc.) mais plus rien ni personne ne va arrêter le projet qui sera terminé pour le début de la saison 2013-2014. Le but sera aussi de faire les travaux tout en jouant au maximum dans le stade. Combien tout cela va-t-il coûter ?On peut penser que l'investissement serait de 40 millions d'euros pour la transformation du stade. C'est clair que le changement de statut juridique du club d'ASBL en SA a pour but de trouver des investisseurs pour cela mais aussi pour l'équipe. Pas question de mettre tout notre argent dans le stade et pas dans l'équipe, on devra mener les deux projets en parallèle. Avez-vous des candidats déclarés pour prendre des parts dans le club ?Oui, mais je ne vais pas vous dire qui. Parce que les nouveaux actionnaires doivent d'abord connaître la teneur de l'accord que vous voulez de l'administration fiscale ? Un accord selon lequel la nouvelle SA ne devrait pas payer des taxes sur le bénéfice restant dans l'ASBL...Exactement, c'est toute la discussion juridique. Pour l'instant, on n'a pas encore l'accord que je souhaite mais j'ai bon espoir. Je ne vois pas pourquoi on empêcherait un club de prendre des risques pour gagner sur le terrain... Anderlecht veut redevenir un vrai concurrent en coupe d'Europe. Pas en ayant des budgets de plus de cent millions d'euros, il n'y a que 20 clubs de cet acabit-là. Mais dans les cinq années, il faudra sensiblement augmenter le budget. Sans cela, on ne pourra plus jamais espérer atteindre un niveau de performances que des clubs belges ont déjà atteint. Je refuse, en tout cas, de devenir le fournisseur en bons joueurs des grands clubs européens. Comme on le disait tout à l'heure, vous ne renoncez jamais.Exactement, même s'il faut être fou dans les circonstances économiques actuelles pour penser comme ça. Au sein du club, certains disent que je suis fou. Et de temps en temps, je me demande si je ne le suis pas. Au final, je ne pense pas l'être. Après tant d'années, je me dis que ne pas jouer de coupe d'Europe en février a un avantage. Je peux partir aux sports d'hiver. La vie est si courte...