Harm Vanhoucke: Bjorg et moi, nous étions les deux mêmes : deux grimpeurs légers nés sur un vélo. On était toujours de bonne humeur et motivés mais aussi désordonnés et distraits. Avant la première étape du Tour de Pologne, j'avais oublié mes dossards à l'hôtel. Les organisateurs ne m'en ont fourni de nouveaux que quelques minutes avant le départ. Comme mon maillot était difficile à enlever, Bjorg m'a aidé à les accrocher en toute hâte. Encore un peu, on ratait le départ. Ça m'a fait rigoler : "Merci, tu peux encore faire ça pour moi".
...