Servaas Bingé (38 ans) a choisi de devenir médecin généraliste parce qu'il voulait commencer à exercer le plus rapidement possible. Il s'est installé à son compte, a suivi une formation d'urgentiste et une autre de médecine sportive chez Vacansoleil puis chez Lotto-Soudal, où Bingé est aujourd'hui le responsable du staff médical. Le fait de travailler avec des cyclistes lui a ouvert les yeux, dit-il. " La médecine généraliste classique est très réactive : les gens viennent vous voir parce qu'ils ont un problème et vous demandent de le résoudre. Un sportif, en revanche, n'est pas malade, mais a besoin que son corps fonctionne le mieux possible. C'est une approche très différente. "
...