Le nul des Diables Rouges à Sofia ne laisse-t-il finalement pas un goût amer en bouche ?

Georges Heylens : Après 20 minutes de jeu, les Bulgares auraient pu mener largement à la marque. Geert De Vlieger a sauvé les meubles. Je suis satisfait à 60 % de la performance de l'équipe nationale belge. Elle est en progrès mais ce n'est pas encore parfait. Sur le premier but bulgare, Daniel Van Buyten est passé en dessous d'un centre : but. C'est une erreur mais le Marseillais n'était pas couvert. Le gardien pouvait aussi intervenir sur ce ballon lointain qui est redescendu à cinq mètres de sa ligne de but. La dialogue n'a pas été suffisant au centre de la défense. Il faut continuer même si Timmy Simons est plus un médian qu'un couvreur. En deuxième mi-temps, Walter Bassegio a signé une intervention évitable dans notre rectangle. Il doit savoir que c...

Georges Heylens : Après 20 minutes de jeu, les Bulgares auraient pu mener largement à la marque. Geert De Vlieger a sauvé les meubles. Je suis satisfait à 60 % de la performance de l'équipe nationale belge. Elle est en progrès mais ce n'est pas encore parfait. Sur le premier but bulgare, Daniel Van Buyten est passé en dessous d'un centre : but. C'est une erreur mais le Marseillais n'était pas couvert. Le gardien pouvait aussi intervenir sur ce ballon lointain qui est redescendu à cinq mètres de sa ligne de but. La dialogue n'a pas été suffisant au centre de la défense. Il faut continuer même si Timmy Simons est plus un médian qu'un couvreur. En deuxième mi-temps, Walter Bassegio a signé une intervention évitable dans notre rectangle. Il doit savoir que c'est toujours risqué. Pierluigi Collina a accordé le penalty et il aurait dû en faire autant pour la faute commise sur Mbo Mpenza. Au classement de la poule, la Belgique est désormais précédée par trois pays : c'est énorme. Le football autrichien ne se défend pas mal sur la scène internationale. Mais Mika est à la croisée des chemins. Son retour au Standard n'a pas été un succès et il ne s'était pas imposé à Schalke. Il se retrouve dans la même situation qu'Axel Lawarée autrefois. Le ciel était bouché pour Axel en Belgique. Il a réalisé deux grosses saisons à Bregenz, en Autriche, qui vient de le transférer à l'Austria Vienne. C'est à force de volonté et de travail qu'Axel Lawarée est devenu meilleur buteur du championnat autrichien. Honnêtement, je suis fier de lui. A Seraing, je lui avais parfois mené la vie dure. C'était pour son bien. Il a réagi et a parcouru beaucoup de chemin Johan Walem est parti à Torino. Je ne comprends pas pourquoi un joueur aussi doué, brillant durant la dernière Coupe du Monde, n'a pas réussi à Sclessin. Il faut croire que le Standard n'était pas sa tasse de thé. Mons tient le bon bout : excellente saison, transferts réussis, des projets porteurs. La Louvière utilise ses moyens : qui peut lui reprocher quoi que ce soit ? Alan Haydock est un bon transfert pour le FC Brussels. Ariel Jacobs et Roland Louf sauront trouver des joueurs intéressants. Van Steenberghe a joué une grande finale de Coupe de Belgique mais l'avenir, c'est Proto qui a dix ans de moins que lui. A la place de Proto, je resterais au Tivoli. On y cite Filip de Wilde : pour faire réfléchir Van Steenberghe ? Didier Ernst n'a pas encore retrouvé de club : cela ne devrait pas tarder vu sa force de travail. Mais pour les joueurs, les temps sont cruels. Sans contrat, ils se retrouvent du jour au lendemain à la rue. A Mouscron, sans réaction, ce sera la pente savonneuse. Jean-Pierre Detremmerie a songé logiquement à Georges Leekens afin de requinquer le club. Est-ce que Lorenzo Sterlans acceptera cette évolution ? A Charleroi, on a cité la famille Kadhafi. C'est typiquement les Zèbres. Jean-Claude Van Cauwenberghe a décidé d'aider son club. Sans lui, il n'y aurait jamais eu de nouveau stade et d'EURO 2000 à Charleroi. Il a sifflé la fin de la récréation. Il est temps car en plus de ses problèmes financiers, les Zèbres sont jaloux de leurs voisins, surtout de La Louvière, au lieu d'être fiers des réussites sportives du Hainaut. Ils auraient tort de partir aussi vite. Ils ont livré une bonne saison mais, dans les deux cas, leur cote sera plus élevée sur le marché des transferts s'ils confirment ce qu'on pense d'eux. Anderlecht pourrait se montrer sous un jour favorable dans la grande kermesse de la Ligue des Champions. Nenad et Walter devraient y trouver leur compte. Gilles De Bilde pourrait s'évader vers Cordoue en Espagne. Triste quand on mesure le potentiel du Ket. C'est un échec collectif. Il a ses responsabilités mais le club aussi car il n'a pas su gérer ce joueur avec ses qualités et ses défauts. Pierre Bilic