Plus vite dit que fait... Par l'intermédiaire de Guardian Books, l'éditeur de I Am The Secret Footballer, nous sommes entrés en contact avec l'entourage rapproché du FootballeurSecret. Là, quand nous avons dit que nous souhaitions interviewer l'auteur ou, à tout le moins, l'interviewer incognito, comme dans les petits films réalisés avec lui, on a rigolé de nous.
...

Plus vite dit que fait... Par l'intermédiaire de Guardian Books, l'éditeur de I Am The Secret Footballer, nous sommes entrés en contact avec l'entourage rapproché du FootballeurSecret. Là, quand nous avons dit que nous souhaitions interviewer l'auteur ou, à tout le moins, l'interviewer incognito, comme dans les petits films réalisés avec lui, on a rigolé de nous. L'argument tient la route, même s'il apporte de l'eau au moulin de ceux qui affirment que le FootballeurSecret n'existe pas et que le récit n'est qu'une collection d'histoires rassemblées par les reporters du quotidien The Guardian. Mais si on lit le livre, on a tendance à penser que l'auteur est bien une seule et même personne et que l'histoire est bien celle d'un grand joueur de Premier League. Le livre donne une très bonne idée de son parcours et des gens qu'il a croisés : équipiers, entraîneurs, journalistes, agents, femmes, supporters... C'est donc un témoignage très intéressant, d'autant plus que de nombreux Belges - Hazard, Kompany, Lukaku, Fellaini, Mirallas, etc - évoluent désormais dans le championnat d'Angleterre. Et notre interview ? " Seulement par mail, monsieur. " Nous lui avons donc transmis nos questions par l'entremise d'un intermédiaire et il y a répondu dans ce style qui lui est propre. Asseyez-vous et faites connaissance avec le secret le mieux gardé de toute l'Angleterre. The Secret Footballer : Je n'ai pas l'impression d'avoir quelque chose à prouver à qui que ce soit. Cela m'a longtemps préoccupé mais les gens qui suivent le football de près ou de loin admettront immédiatement qu'aucun nègre ou journaliste n'aurait pu écrire ce livre comme je l'ai fait. Pas parce que je suis un écrivain hors pair mais simplement parce que j'ai été joueur professionnel pendant 10 ans. J'ai tout connu dans le monde du football. En lisant le livre, vous remarquerez directement que vous n'avez jamais rien lu de tel. La force du livre, c'est sa pertinence et le fait qu'on peut y lire des anecdotes véritables, des choses qu'on n'aurait pas pu lire si elles n'avaient été écrites par un joueur anonyme. C'est difficile à dire à coup sûr. Je dirais une vingtaine. Je leur demande si le livre est bon car je songe à l'acheter. Le plus difficile est de se rappeler ce qu'on a déclaré dans une interview il y a dix ans si on veut répéter quelque chose de semblable à propos d'une situation récente. Et quand nous jouons en déplacement avec l'équipe, les joueurs parlent de divers sujets entre eux : racisme, tactique, etc. Il est difficile de participer à la conversation quand on sait qu'on va écrire quelque chose à ce sujet dans sa chronique. Des enfants, moi ? Je peux à peine prendre soin de moi-même (TheSecretFootballer tente de nous aiguiller sur une fausse route mais l'éditeur nous confirmera plus tard qu'il a bien des enfants, ndlr). Mais dans l'hypothèse où j'en aurais, je pense que je leur dirais la vérité : c'était une idée fantastique que j'ai eu l'occasion de mettre en pratique. Si je ne réussis plus rien de bon dans ma carrière, j'aurais au moins eu l'opportunité d'écrire un livre de bout en bout. Dans la rue où j'ai grandi, c'est toute une histoire. " J'ai joué contre de nombreux Belges. Quand Marouane Fellaini a débarqué ici, beaucoup de gens, principalement les supporters d'Everton, ont froncé les sourcils parce qu'ils disaient que le prix de son transfert (environ 20 millions d'euros, ndlr) était trop élevé. En principe, Everton ne dépense jamais autant. Au début, il a souffert et les gens ont cru que c'était une question d'adaptation au football anglais. Mais les connaisseurs avaient compris que c'était parce que TimCahill jouait à sa place, ce qui l'obligeait à évoluer un cran plus bas. Il fallait que Cahill s'en aille pour que Fellaini donne la pleine possession de ses moyens et ce n'est que depuis que Cahill est enfin parti (été 2012, ndlr) que Fellaini est devenu un joueur très important d'Everton. " Tout dépend de ce qu'ils veulent faire de leur carrière. Au début, il ne faut pas se laisser surprendre par la vitesse d'exécution. J'ai vu tellement d'étrangers chercher leur deuxième souffle au cours de leurs premiers matches. Et puis, ici, le jeu est très physique : on ne peut pas espérer obtenir un coup franc parce qu'on se fait tacler les deux pieds en avant. Celui qui s'adapte à cela progresse vite. Et celui qui progresse gagne beaucoup d'argent. En Premier League, on joue différemment. Pour nous, la possession de balle n'est pas très importante, même si les choses changent. Ce qu'il faut, c'est marquer quand on récupère le ballon. Dans mon livre, j'explique pourquoi la possession de balle est importante même si on ne marque pas. Mais croyez-moi ou non : beaucoup de gens n'en sont pas encore convaincus. Et parmi les sceptiques, on retrouve de nombreux joueurs. J'ai tout vu, qu'il s'agisse de racisme, de paris ou de victoires. Plus rien ne peut me choquer. Certains passages de mon livre ont dégoûté ou irrité des gens mais je suis désormais insensible à tout cela et je pense que c'est ce qui me permet d'évoquer toutes ces pratiques ouvertement et en toute honnêteté. Ceci étant dit, je me rappelle tout de même d'une partie de cartes qui tourna en eau de boudin. A un certain moment, un de mes équipiers a mis les clefs de son appartement en jeu. J'ai alors arrêté le jeu pendant une heure pour tenter de le raisonner mais bon, je ne savais pas quelle main il avait. Et finalement, j'ai perdu. Je pense que c'est un sujet sous-estimé par l'ensemble de la société et je suis convaincu qu'un certain nombre de personnes ne comprendra jamais comment on peut sombrer dans la dépression quand on évolue en Premier League. Parce qu'ils ne savent pas ce qu'est réellement la dépression. Le mot " dépression " en soi constitue d'ailleurs un obstacle. Il est complètement erroné et il est, dès lors, difficile pour les gens d'admettre qu'il s'agit d'une maladie. Ce n'est pas le mot qu'il faut comprendre, c'est la maladie. Beaucoup de gens m'ont demandé comment je pouvais être dépressif alors que je gagne des dizaines de milliers d'euros par semaine. Cette manière d'aborder la dépression est mauvaise car elle signifierait alors que l'argent peut soigner le déséquilibre chimique qui se produit dans le cerveau des gens en dépression. Or, ce n'est pas le cas. La maladie est causée par le fait que votre corps ne produit plus suffisamment de sérotonine (un neurotransmetteur qui influence l'humeur, la confiance en soi, le sommeil, l'émotion, l'activité sexuelle et l'appétit, ndlr). Aujourd'hui, je prends donc des médicaments afin d'avoir ma dose de sérotonine et de pouvoir vivre normalement, voilà tout. Peu importe donc votre boulot, votre âge et votre salaire : quand votre corps ne fonctionne plus, vous en supporter les conséquences jusqu'à ce que vous alliez chez le médecin afin de suivre un traitement. Je n'en sais rien, je ne connais pas suffisamment les causes de dépression pour en parler. Ce que je sais, c'est que la dépression est une maladie. Et que, comme le cancer, elle n'épargne personne. Le problème n'est pas lié à la température. On nous a déjà dit que les matches auraient lieu à l'intérieur, avec air conditionné, vous devriez le savoir. Le problème, c'est que la FIFA fait ce qu'elle veut du football. Y compris chambouler tout le calendrier parce que cela lui convient. C'est cela qui énerve beaucoup de gens dans le milieu. A juste titre. En tout cas, ce n'est pas mon ami. Et si on me le présente un jour avant un match, je lui tournerai le dos. Je le dis sérieusement. Nous n'avons pas besoin de la FIFA, ni de SeppBlatter. Je n'ai jamais été approché et je ne connais personne qui l'ait été mais je connais des joueurs qui ont parié sur la première rentrée de touche et le premier corner. Au début de l'histoire des paris, il était très facile de gagner de l'argent de la sorte. Aujourd'hui, tout est plus compliqué car les paris irréguliers sont plus rapidement décelés. Certainement ! Voyez la Juventus, un des clubs les plus titrés d'Italie ! Personne n'est à l'abri. Tant que les gens seront avares, il s'en trouvera toujours d'autres pour exploiter ce filon. Je pense que le football a quelque chose de raisonnable. C'est un milieu extrêmement puissant et il n'hésite pas à exploiter cette puissance lorsque c'est nécessaire. Ce sport est beaucoup plus suivi que les autres et ne pourrait pas se permettre un scandale en matière de dopage. Certains joueurs disparaissent mystérieusement du circuit pendant un certain temps. Ils sont soi-disant blessés mais des bruits circulent selon lesquels ils seraient en réalité suspendus. J'ai entendu cela plus souvent que je ne le voudrais mais, comme je l'ai dit, plus rien ne me choque dans le monde du football. Thierry Henry, Lionel Messi, Xavi, Andrés Iniesta, Gerard Piqué, Nemanja Vidic, Cristiano Ronaldo, Dani Alves, David Silva et Xabi Alonso. Quels enfants ? Je lui demanderais pour quel journal elle travaille ! par steve van herpe - photos: imageglobe" Le dopage ? Certains joueurs disparaissaient mystérieusement pendant un certain temps. " " Les gens ne comprendront jamais comment un joueur de Premier League peut être dépressif. "