Cynthia Bolingo ne change pas. En apparence du moins. Pékin 2015 et Rio 2016 avaient révélé un sourire et une présence certaine pour une athlète en devenir. Facile devant la caméra, un peu moins spikes aux pieds pour deux rendez-vous manqués en mondiovision qui avaient fait voir les failles d'une sprinteuse qui s'était juste trompé de voie.
...