Etes-vous physiquement à votre meilleur niveau ?
...

Etes-vous physiquement à votre meilleur niveau ?Walter Baseggio : J'ai retrouvé le rythme des matches. J'ai de bonnes sensations. Je vais essayer de rester régulier. Marc Degryse a récemment déclaré que vous aviez six ou sept kilos de trop...Sept ou huit, même, a-t-il dit. C'est n'importe quoi. Un kilo de trop, à la rigueur, je veux bien l'admettre. Mais si j'en avais sept ou huit, je ne pourrais plus respirer. Mouscron tourne bien, on doit donc parler du club et on ne trouve rien de mieux que de polémiquer pour des détails pareils. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Vous êtes le mieux placé pour sentir votre corps. Vous-même, vous vous sentez bien ?Tout à fait. Je n'y peux rien si la nature ne m'a pas offert une silhouette filiforme. Si cela peut faire plaisir à certaines personnes que je perde un kilo, je veux bien essayer, mais cela ne changera rien à mon rendement. Cela fait quinze ans qu'on affirme que je suis trop gros. Les méchantes langues affirment que vous prenez une chaise dans le rond central et que vous vous contentez de distiller des passes à 40 mètres.Ces gens-là doivent venir voir un match. Ils verront combien de kilomètres je cours. Je travaille autant que les autres, et à partir du moment où le coach affirme qu'il est content de mon travail, cela me suffit. Toutes ces remarques doivent quand même vous énerver, non ?Pas du tout. On peut me répéter cent fois la même chose, je n'y accorde plus la moindre importance. De toute façon, on ne peut pas se battre contre la nature, elle sera toujours la plus forte. Enzo Scifo affirme que le simple fait de regarder un plat vous fait grossir...C'est un peu exagéré, mais je comprends le sens de ses propos. En effet, je suis certain que si je mange la même chose qu'une autre personne, j'aurai pris du poids et elle pas. Bref, après avoir avalé le repas de midi avec vos coéquipiers, combien de kilos avez-vous pris ?Ce que je peux dire, c'est qu'à l'Excelsior, on mange très bien et très sain. La cuisine est excellente. Et en dehors du club, vous parvenez à vous priver des petits en-cas entre les repas ?Tout à fait. Ceux qui prétendent le contraire racontent n'importe quoi. Je ne me tracasse pas pour le cela. L'important, dans la vie, est de se sentir bien. Et de voir que les gens autour de vous se sentent bien également. En Belgique, on parle beaucoup trop sur les autres, au lieu de balayer devant sa porte. Je n'écoute même plus.