A Rocourt, la rue où habite la famille Witsel subit une cure de rajeunissement avant la chute des feuilles et la fin du beau temps. L'automne vient d'arriver et semble se prosterner devant les bonnes manières et la classe folle d' Axel, le jeune héros de la ligne médiane du Standard. Le doute n'est pas permis : l'artiste liégeois est le médian belge le plus doué depuis Enzo Scifo. ...

A Rocourt, la rue où habite la famille Witsel subit une cure de rajeunissement avant la chute des feuilles et la fin du beau temps. L'automne vient d'arriver et semble se prosterner devant les bonnes manières et la classe folle d' Axel, le jeune héros de la ligne médiane du Standard. Le doute n'est pas permis : l'artiste liégeois est le médian belge le plus doué depuis Enzo Scifo. Balle au pied, Witsel n'est jamais en difficulté, travaillant en douceur et en finesse, là où d'autres se perdent comme des tâcherons ou tentent de passer avec des chenilles. Axel n'a que 19 ans et habite encore chez ses parents. C'est son nid douillet à lui, là où il peut recharger les accus, vivre simplement, sans pression, comme un jeune de son âge. Le football a obtenu une place encore discrète dans cet univers chaleureux et pimpant comme un sou neuf. Dans une vitrine, on remarque un livre consacré au titre du Standard et son trophée de Jeune professionnel de l'année. Un peu plus loin, il y a une photo de Maud, sa fiancé et les trois enfants de la maisonnée sont encadrés : Axel et ses deux s£urs, Whitney et Shirel. Des masques africains dansent sur les murs, comme pour garder les bons esprits qui se sont penchés sur la carrière de cette perle rare qui vaudra bientôt très gros sur les marchés internationaux. Son sourire ne cache pas des ambitions bien trempées : " Le Standard vise le titre, doit écarter Everton et décrocher sa place dans les poules de la Coupe l'UEFA. Après, en fin de saison, il sera temps pour moi, au terme de trois saisons en D1, de changer d'air. Dans la presse anglaise - qu'il ne lit pas - ont dit que s'il livre encore un gros match contre Everton on le retrouvera en Premier League la saison prochaine... Witsel : " Cela me plairait bien. L'Espagne aussi. Si je veux aller au bout de mes possibilités, il serait intéressant que je rejoigne un grand championnat la saison prochaine. Marouane ne me téléphone pas tous les jours. Mais il a découvert autre chose en Premier League, je le sais : ici, Fellaini secouait tout le monde ; là, tout le monde lui rentre dans le lard. Mon avenir passera aussi par l'étranger. Dès la saison prochaine, je crois, car il faudra découvrir autre chose pour progresser.