Jason Denayer (19 ans) a disputé son premier match à onze contre onze sur un terrain entier il y a un an et demi seulement. Avant cela, pendant quatre ans, il a fréquenté l'académie belge de Jean-Marc Guillou à Tongerlo. Cette formation est exempte de compétition et implique de s'entraîner pieds nus. Auparavant, le Bruxellois, fils d'un père blanc et d'une mère africaine, jouait en U13 à Anderlecht. Il a été le coéquipier d'Anas Tahiri et copain de Dylhan Necipoglu, un jeune de l'équipe provinciale mauve. Tahiri et Necipoglu ont fait partie des sept premiers joueurs avec lesqu...

Jason Denayer (19 ans) a disputé son premier match à onze contre onze sur un terrain entier il y a un an et demi seulement. Avant cela, pendant quatre ans, il a fréquenté l'académie belge de Jean-Marc Guillou à Tongerlo. Cette formation est exempte de compétition et implique de s'entraîner pieds nus. Auparavant, le Bruxellois, fils d'un père blanc et d'une mère africaine, jouait en U13 à Anderlecht. Il a été le coéquipier d'Anas Tahiri et copain de Dylhan Necipoglu, un jeune de l'équipe provinciale mauve. Tahiri et Necipoglu ont fait partie des sept premiers joueurs avec lesquels la JMG Académie si controversée a commencé à travailler en 2008. Quelques mois plus tard, Denayer s'y est présenté. " Nous l'avions vu en attaque à Anderlecht et il ne nous avait pas convaincus mais il y est parvenu au poste de défenseur, pendant son stage chez nous ", explique Thomas Caers, qui était alors formateur de la JMG Académie et est maintenant la cheville ouvrière de l'Essevee Soccer School de Waregem. Denayer a quitté JMG début 2013, à l'instar de Necipoglu et de Théo Bongonda. A peu près au même moment, Caers et le conseiller juridique Jesse De Preter sont partis. Après un test en Angleterre, Bongonda s'est affilié à Zulte Waregem. Denayer, lui, a signé outre-Manche, à Manchester City. Tahiri a intégré le noyau A du Lierse mais Necipoglu a disparu de la scène. " Jason n'aurait jamais réussi s'il n'avait pas rejoint l'Académie ", affirme Caers. " Ses parents étaient divorcés et il était un vrai gamin des rues. L'Académie a été un cadeau du ciel, pour lui plus encore que pour tous les autres. S'il était resté à Bruxelles, il serait certainement tombé dans les nombreux pièges de la capitale. " Caers est clair quant à son départ de Tongerlo : " Si Maged Samy avait tenu sa promesse et lui avait offert un contrat à seize ans, il jouerait maintenant au Lierse. Il était prêt. Il était le plus grand, le plus fort, le plus ambitieux. " Maigre consolation, Manchester City a versé une indemnité de formation d'environ 275.000 euros au Lierse. Cette saison, Denayer est loué au Celtic Glasgow. Il y dispute ses premiers matches au plus haut niveau professionnel. Sa sélection en équipe nationale est venue très rapidement. Gert Verheyen avait déjà fait appel à lui en U19 et en mars 2014, Johan Walem lui a permis d'effectuer ses débuts en U21. Aux côtés de DinoArslanagic, Denayer avait vu 36 étoiles face à Aleksandar Mitrovic, l'avant d'Anderlecht, auteur de deux buts. Maintenant, Marc Wilmots l'a repris pour les matches contre Andorre et la Bosnie, notamment parce qu'il serait polyvalent, ce que conteste Caers : " Jason a toujours évolué au coeur de la défense. Il a effectué un test à l'arrière droit au FC Paris, le club de Guillou, une fois. Ça n'a pas été une réussite. Jason n'est pas un arrière droit. " PAR JAN HAUSPIEThomas Caers " En principe, Jason aurait dû être au Lierse à présent. "