Que vaut Rune Lange (27 ans) ? Ce sont ceux qui le connaissent le mieux, qui en parlent le mieux...
...

Que vaut Rune Lange (27 ans) ? Ce sont ceux qui le connaissent le mieux, qui en parlent le mieux... Birger Maertens, défenseur central du Club Bruges et coéquipier de Rune Lange : " Rune sait où se trouve le but. Il est toujours là quand un ballon arrive dans le rectangle. Il n'est pas brillant techniquement mais il sait manier le ballon, croyez-moi. Dès qu'il rate un contrôle, il se fait critiquer, mais nous savons ce qu'il vaut et à quel point il est important pour notre équipe. A l'entraînement, je lui suis parfois opposé. Je sais à quel point il est bon et difficile à défendre. Le travail ne le rebute pas, il vient souvent demander le ballon dans les pieds, il est capable de le conserver, le temps que les médians le rejoignent, et devant le but, il est toujours bien placé. Il est aussi bien intégré dans le groupe. Il s'adapte vite. Il parle un peu le néerlandais et fait partie du conseil des joueurs. C'est un footballeur utile, social et un chouette gars ". Carl Hoefkens, défenseur central du Germinal Beerschot : " Rune Lange n'est pas ultrarapide, ce n'est pas un fin technicien et il n'a pas une détente extraordinaire, mais il a ce qui fait défaut à beaucoup d'attaquants en Belgique, à savoir le sens du but. Il est fréquemment où il faut et ne se demande pas s'il doit reprendre le ballon du pied droit, du gauche ou de la tête. Il est extrêmement dangereux dans le petit rectangle. Il est souvent démarqué car il bouge un rien plus tôt ou attend un peu plus longtemps que son défenseur. Il a un feeling incroyable. Si un ballon atteint le rectangle, le voilà tout près. Bruges sait évidemment très bien comment l'utiliser, ce qui fait une grande différence. Il est aussi important pour l'équipe en dehors du rectangle. On lui envoie souvent le ballon et il le perd rarement car il joue simplement avec les médians qui montent à ses côtés. Il est difficile de passer devant lui car il est costaud, pas aussi lent qu'il en a l'air, et il maîtrise l'art de se mouvoir au bon moment. Il est fair, comme la plupart de ses confrères en Belgique. Il ne bronche pas quand on touche l'homme plutôt que le ballon. La provocation le laisse de marbre. Il utilise bien son corps, ce qui est essentiel pour un avant, et il n'hésite pas à franchir les limites, mais pour marquer, pas pour faire mal ni blesser. Autre caractéristique de Lange : vous pouvez le dominer, gagner tous les duels pendant 70 minutes, ça ne le perturbe pas, ça n'entame absolument pas sa confiance et d'un coup, il va gagner le duel qu'il faut pour marquer. Il n'a pas besoin d'être dans le match pour inscrire un but, ce qui est une autre grande qualité. Il sait très bien s'intégrer à la tactique et au système de jeu du Club, il réfléchit beaucoup. De ce point de vue, c'est un joueur de rêve. De toute façon, Bruges est meilleur avec Rune Lange que sans lui ". Tjörven De Brul, défenseur central de Gand, ancien coéquipier de Rune Lange au Club Bruges : " Rune Lange est bien démarqué et très efficace dans le rectangle. C'est ce qui le rend dangereux. Je ne le trouve pas si médiocre techniquement. Il sait maîtriser le ballon, le conserver, et il a un bon tir. Marquer facilement, de la tête ou des pieds, n'est-ce pas une question de technique ? Il n'est pas rapide sur les premiers mètres mais il est mobile. Regardez comment il reprend de volée des ballons dans le rectangle. Contre nous, récemment, il a aussi prouvé qu'il avait un bon tir de loin. On le remarque rarement car Bruges est dominant et opère donc essentiellement dans le rectangle. Lange n'est pas un avant qui va vous dépasser en un éclair, faute d'explosivité, mais quand il pénètre dans le rectangle ou quand il reçoit des services des flancs, mieux vaut être vigilant. C'est vraiment son atout. Il anticipe parfaitement les passes, il est affûté devant le but et force souvent la chance. Il est intelligent, il sait se démarquer en se déplaçant bien. Il n'a pas son pareil pour se défaire de son garde du corps, le prendre à contre-pied. Il est observateur, il voit et sent tout mais ce n'est pas un voleur de buts. Il travaille trop pour cela. Il ne vous laisse pas le temps de dégager. S'il n'est pas explosif, il a l'avantage d'avoir un bon abattage. Je me souviens de courses dans les bois : il terminait en tête, ce qui n'est pas si évident pour un attaquant. Il a également besoin de moins de temps de récupération qu'un avant qui va en profondeur et doit se replier pour gêner la construction. Rune sait rendre pénible la vie de son adversaire ". Georges Leekens, entraîneur de Gand, le club qui avait proposé un contrat de quatre ans à Lange avant qu'il ne resigne pour un an au Club Bruges : " Rune Lange est avant tout un attaquant efficace, qui marque des buts importants. Il n'est peut-être pas le footballeur le plus raffiné sur le plan technique mais il est intelligent et tactiquement fort. Il connaît ses défauts et joue en fonction de ses qualités. Jamais il ne tentera des actions impossibles, ce qu'on ne peut pas dire de tout le monde. Jamais il ne force les choses, avec le ballon. C'est un bon avant-centre, affûté et très présent sur les transversales tout en étant bon sur les hauts ballons. Un joueur utile pour l'axe. On peut l'utiliser à l'anglaise ou le placer à côté d'un élément plus rapide ou plus créatif. Il n'est d'ailleurs pas si lent que ça, vous savez. Il chasse chaque ballon. Il convient au système brugeois traditionnel, basé sur la simplicité et la collectivité. Un Norvégien réaliste, y compris dans ses commentaires. On n'a jamais de problèmes avec lui. C'est l'homme idéal pour un entraîneur, sur le terrain et en dehors. Il en faut quelques-uns comme lui dans une équipe ". Glen De Boeck, entraîneur adjoint et ancien défenseur central d'Anderlecht : " Rune Lange ne se distingue pas constamment mais il est très utile à son équipe. On ne peut pas lui laisser d'espaces dans le rectangle car il est très opportuniste. Il est présent pendant 90 minutes et on n'en a jamais fini avec lui. Même dans un jour moindre, il reste un avant ennuyeux mais évidemment très utile pour les siens. Son style n'est pas terrible mais ne croyez pas qu'un entraîneur du niveau de Trond Sollied l'alignerait s'il était dépourvu de qualités. Je l'ai déjà rencontré à quelques reprises en dehors du terrain et c'est un chic type ". Chris Van Puyvelde, entraîneur adjoint du Club Bruges : " Je connais Rune Lange depuis longtemps. A l'époque, je l'ai visionné avec Tromsö pour le compte d'Alost, à trois ou quatre reprises, entre autres dans un match à Chelsea. J'avais remarqué son absence de style mais j'avais surtout été frappé par son efficacité : il apporte un plus à son équipe. Il ne va pas marquer quatre buts en un match mais il trouve régulièrement le chemin de la cage et inscrit des goals décisifs. Son style est controversé et beaucoup se demandent ce qu'il fait là mais il est terriblement bon dans le rectangle. Compte tenu de tous les buts importants qu'il a marqués ces dernières années, je pense qu'il peut figurer dans le Top 5 de l'histoire de Bruges. Rune est aussi le premier à défendre et à exercer le pressing. Il écarte le jeu, aussi, joue en profondeur, de telle sorte que le Club peut évoluer comme il l'aime et que les joueurs qui l'entourent obtiennent un bon rendement. Rune voit et pense plus vite que les autres. La façon dont il se déplace induit beaucoup de mouvements autour de lui, ce qui est particulièrement utile. Il reste démarqué en pointe, même dans des espaces restreints û ce qui est souvent le cas du Club. Il touche régulièrement le ballon mais toujours en profondeur. Il cherche ce que Trond Sollied appelle les opposite movements. Par sa façon de bouger, il trouve facilement le troisième homme et est un killer dans la zone de vérité. Il maîtrise l'art du mouvement et la finition. Il ne sera jamais une ballerine mais ce n'est pas nécessaire. En revanche, ses envois, des pieds ou de la tête, font mouche. Rune Lange convient parfaitement au Club, comme footballeur et comme leader. Il veille toujours à entretenir de bons rapports entre Belges et étrangers, il est à la recherche d'un équilibre sain, sur le terrain et en dehors. Un homme très estimable, incroyablement gentil. La correction et la simplicité personnifiées, un homme d'une pièce, doté d'une grande force intérieure. Le personnel de l'hôpital de Bruges ne tarit pas d'éloges sur sa rééducation, après une hernie. Il s'est battu avec un courage phénoménal, après cette grave opération au dos, pour revenir, et il a été un exemple pour beaucoup d'autres ". Cédric Roussel, attaquant du Standard : " Trond Sollied prouve, depuis son arrivée en Belgique, qu'il tient à jouer avec un joueur de ce style devant. A La Gantoise, il y a eu Ole-Martin Aarst et moi. A Bruges, Bengt Saeternes et Rune Lange. C'est évidemment un attaquant pareil qu'il faut pour exploiter tous ces longs ballons qui arrivent des flancs. Sollied a aussi eu Andres Mendoza dans son effectif : un avant tout à fait différent, beaucoup plus technique, mais l'entraîneur n'a rien fait pour le retenir et c'est révélateur. Il aime pouvoir disposer d'une tour, d'un joueur capable de servir à la fois de pivot et de buteur. Si Lange pourrait s'imposer dans une équipe comme Anderlecht ? Pourquoi pas ? Si Jan Koller l'a fait, Lange devrait pouvoir le faire aussi. Même le Standard a eu l'utilité d'un attaquant au style semblable : Aarst. Tout dépend de l'entraîneur et de ses conceptions de jeu ". Bertrand Laquait, gardien du Sporting de Charleroi : " C'était très difficile de trouver un attaquant correspondant mieux que Rune Lange au style du Club Bruges. Je ne suis vraiment pas étonné que Trond Sollied, qui le connaissait très bien, l'ait fait venir ici. Il a vraiment le profil parfait, avec tous ces bons centres qui arrivent en permanence des deux flancs. Pour moi, Lange, c'est d'abord un jeu de tête. Ses headings, ce sont carrément des frappes du pied pour un gardien de but ! Vous lui déposez le ballon sur le front, et il le met là où il l'a décidé. Son grand gabarit l'aide évidemment. Et il ne se contente pas d'attendre simplement les balles au point de penalty : il bouge énormément. C'est la tour de contrôle par excellence. Je le comparerais à Tony Cascarino, avec lequel j'ai joué à Nancy : ce sont presque deux copies conformes. Parmi les joueurs toujours en activité qui lui ressemblent le plus, il y a Cédric Roussel. Même stature, même façon d'être dangereux sur chaque ballon. Une passe vers Lange dans le rectangle, c'est automatiquement synonyme de danger. Et malheur au gardien qui relâche car Lange est toujours à l'affût pour la mettre au fond. Il sent le coup. Il sait aussi se transformer en point d'appui redoutable à 20 ou 30 mètres du but. C'est un attaquant complet, vraiment ".. Christian Vandenabeele " Rune Lange voit et pense PLUS VITE QUE LES AUTRES " (Chris Van Puyvelde)