Niels Albert (Palmans-Cras) a remporté le trophée du Meilleur Jeune de SportMagazine. Le coureur (21 ans) de Tremelo-Baal précède le spécialiste de la route Francis De Greef et Joeri Adams, champion junior de cyclocross. C'est la troisième victoire d'Albert, qui avait déjà été élu en 2004 et en 2005. Dominique Cornu a interrompu sa série en 2006 : il venait de s'imposer avec brio au championnat du monde de contre-la-montre pour Espoirs. " Recevoir ce trophée est formidable. Je suis fi...

Niels Albert (Palmans-Cras) a remporté le trophée du Meilleur Jeune de SportMagazine. Le coureur (21 ans) de Tremelo-Baal précède le spécialiste de la route Francis De Greef et Joeri Adams, champion junior de cyclocross. C'est la troisième victoire d'Albert, qui avait déjà été élu en 2004 et en 2005. Dominique Cornu a interrompu sa série en 2006 : il venait de s'imposer avec brio au championnat du monde de contre-la-montre pour Espoirs. " Recevoir ce trophée est formidable. Je suis fier, Je ne m'entraîne pas pour les trophées mais pour progresser ". Etes-vous satisfait du déroulement de votre saison ? Niels Albert : J'ai très bien commencé puis je suis tombé malade et j'ai souffert des suites de mes chutes durant l'été. J'ai dû assister impuissant à la montée en puissance des autres alors que je faisais du surplace. D'où vos manifestations de joie après votre succès à Gieten ? Vous ne pouvez imaginer quelle satisfaction j'ai éprouvé ! Je pouvais enfin montrer ce que je valais, que j'émargeais à l'élite. Le commentaire, prévisible, ne s'est pas fait attendre : Albert profite d'un programme moins lourd que ses concurrents.Un Nys en forme peut courir deux jours de suite. Je n'ai pas volé ma victoire à Gieten : quand je suis vraiment en forme, je roule pour la victoire. Dans un jour sans, je peux tout au plus viser une place sur le podium. Voilà qui résume mon statut actuel dans le peloton. Vous avez promis deux victoires au moins à vos supporters cette saison. Quand viendra la deuxième ? Encore à Loenhout, où vous avez été si brillant il y a un an ?Qui peut le dire ? Une victoire est toujours inattendue mais Loenhout me convient. Je me vois lutter pour la victoire, même si un échec ne constituerait pas un drame. Il y a encore des tas de belles courses cette année. Zdenek Stybar et Lars Boom brillent aussi, à un âge tendre. Le fossé qui sépare les Espoirs des Elites est-il si minime ?Les meilleurs Espoirs peuvent rivaliser avec les professionnels, ce qui ne signifie pas qu'ils vont imposer leur volonté au peloton comme ça. Le fossé s'est rétréci mais il faudra encore patienter quelques années avant que ma génération ne reprenne le flambeau. Dieter Vanthourenhout et l'Espoir allemand Philipp Walsleben rejoignent Palmans-Cras en janvier. Cela change-t-il quelque chose pour vous ?Leur arrivée n'a que des avantages. Je m'entendais bien avec Dieter en équipes d'âge. Il est offensif. Philipp est un tout bon et il va progresser encore, en roulant toute la saison en Flandre. Si cette équipe mûrit quelques années, elle formera un fameux bloc.