This is the naked truth, this is the light. There's only one place left to go: Auberge. Nous prenons Chris Rea au mot et nous retrouvons Sabine Appelmans et Filip Dewulf à l'Auberge Napoléon de Meise. Nos convives sont les analystes les plus respectés de Belgique. Mais, au fait, jouent-ils encore?... Dewulf: "On m'a récemment demandé de participer au Senior Tour. Il faut avoir plus de 35 ans mais on a fait une exception car je joue comme quelqu'un de 40!"
...

This is the naked truth, this is the light. There's only one place left to go: Auberge. Nous prenons Chris Rea au mot et nous retrouvons Sabine Appelmans et Filip Dewulf à l'Auberge Napoléon de Meise. Nos convives sont les analystes les plus respectés de Belgique. Mais, au fait, jouent-ils encore?... Dewulf: "On m'a récemment demandé de participer au Senior Tour. Il faut avoir plus de 35 ans mais on a fait une exception car je joue comme quelqu'un de 40!" Filip Dewulf : C'est un univers de machos. Je ne veux pas cracher dans la soupe mais c'est ainsi. Il y a toujours des filles qui tentent de séduire les grands joueurs. Sabine Appelmans : Beaucoup d'entre eux sont liés à un modèle. Une joueuse n'est pas assez bien pour eux. Sur ce plan, Lleyton Hewitt est une exception. Il se comporte différemment en dehors du court: il est modeste et charmant, ce qui ne l'empêche pas d'être ultra compétitif une raquette à la main. Cette rage de vaincre fait-elle de lui le numéro un?Dewulf : Absolument. Au début, on lui reprochait même d'être trop agressif, trop hostile. Appelmans : Rocky Balboa est son modèle. Avant ses matches, il écoute souvent la musique des films Rocky, pour se motiver. Tennistiquement, est-il le meilleur?Dewulf : Non. Son jeu offensif comporte des lacunes. Il vient rarement au filet, même sur les balles courtes. Je trouve Roger Federer et Marat Safin plus complets. Le Suisse est le meilleur styliste du moment. Il joue presque sur sa seule technique, quelle que soit la surface. Mais Hewitt est fort mentalement et physiquement. Appelmans : C'est étonnant car il ne fait rien en dehors du court. A Filderstadt, Carl Maes a couru 40 minutes avec lui. Hewitt était incapable de le suivre. Pour revenir à votre question, Safin a plus de classe intrinsèque, un meilleur service, un meilleur jeu au filet. Mais Safin reste Safin. Une soirée agréable, à laquelle assistent de belles femmes, compte plus à ses yeux que le match du lendemain! Il lui est difficile de s'imposer une certaine discipline. Dewulf : Il a dû changer 15 fois de coach. Il est capricieux. Il se réveille au moment des Grands Chelems. Quels sont les autres rivaux de Hewitt cette saison?Dewulf : Je pensais que Robredo éclaterait l'année dernière. J'apprécie Youzhny, le Russe qui a gagné le match décisif en Coupe Davis. Carlos Moya a signé une superbe fin de saison. Appelmans : Srichapan Paradorn a un style particulier, un brin exotique. Dewulf : Maintenant, il est connu. Il doit confirmer. Malisse dans le top 20Dewulf : Nous sommes entre deux générations. Sampras, Agassi et d'autres vont bientôt quitter la scène. Hewitt, Ferrero, Haas, Federer vont reprendre le flambeau. Ils sont trop jeunes pour avoir la même aura. De quoi Xavier Malisse est-il capable?Dewulf : Il a encore une marge de progression. Il a trouvé l'équilibre qui lui manquait. S'il continue comme ça, il sera une valeur sûre du top 20. Appelmans : Il pourra aussi réaliser quelques coups d'éclat. Il est capable de gagner un Grand Chelem. Il a bien fait d'embaucher David Felgate comme entraîneur. C'est lui qui est à la base des résultats de l'an dernier. Avant, il se cherchait trop. Côté belge, il y a encore les frères Rochus.Dewulf : Olivier est peut-être le joueur le plus talentueux que j'aie affronté mais il manque de puissance pour le tennis moderne. éa l'oblige à courir davantage que ses adversaires, au détriment de sa fraîcheur pour le match suivant. Au premier tour des Grands Chelems, il est généralement bon, crée la surprise puis peine dans les autres matches. Pas de longue hégémonie des WilliamsAppelmans : Oui, des résultats sportifs aux bijoux et aux amourettes. Hingis sort avec Garcia et Kournikova doit donc faire mieux, avec Enrique Iglesias (elle rit). Le tennis féminin a beaucoup changé. C'est devenu un monde de glamour, ce qui fait son succès. Serena Williams dans son ensemble Cameroun, Serena qui développe sa propre ligne... éa permet de passer dans Vogue. Steffi Graf, elle, ne veut parler que de tennis. Beaucoup de joueurs ont tenu des propos méprisants à l'égard des dames, comme McEnroe et Krajicek. Appelmans : Les hommes sont même jaloux de la popularité du tennis féminin mais l'image du sport demeure identique, à juste titre, je dois le reconnaître. Il y a une énorme différence entre l'élite et le reste, chez les femmes. Dewulf : Elles ont en tout cas refait leur retard physique, même s'il reste des cas, comme Monica Seles. Vous la faites courir deux fois de gauche à droite et il lui faut une demi-heure pour récupérer. Les soeurs Williams doivent-elles leur succès à leur seule puissance?Appelmans : C'est leur atout principal, avec leur mentalité. Dès leurs débuts, elles étaient persuadées d'être supérieures. Elles croient en elles-mêmes. Techniquement, Serena est meilleure que Venus. Peut-on dire que, comme chez les messieurs, ce ne sont pas les meilleures qui occupent les premières places?Appelmans : Justine et Kim sont techniquement supérieures. Globalement,Kim n'a pas son égale. Elle a une excellente vista. Il n'y aura pas de longue hégémonie des Williams?Dewulf : Kim l'a prouvé aux Masters. Les deux Belges ont fait le plein de confiance pendant leur saison de confirmation. Appelmans : Non. Il faudra compter sur elles pour menacer les Williams. Je pense que Capriati a fait son temps. Davenport devrait retrouver son niveau mais pas au point de battre les Williams. Hantuchova a un beau tennis agressif et elle n'hésite pas à monter au filet. Serena est-elle naturelle?Appelmans : Avouer son ambition est bien mais elle se met sous pression. Dewulf : Elle est différente de Kim. Qu'elle joue un match de démonstration ou la finale de Roland Garros, elle se comporte de la même façon. Justine se fixe trop sur sa concurrence avec Kim. Appelmans : Kim est vraiment faite pour le top. On l'a vu il y a des années. Son jeu de jambes impressionne même les joueurs masculins. Autre sujet: on peut se demander si la stature de Serena Williams est vraiment naturelle?Appelmans : Je ne pense pas qu'il faille se faire des idées. En effet, on a prouvé que les Noirs développent plus facilement leur masse musculaire que les Européens. Dewulf : Tout n'est pas complètement sain non plus. Il y aura des tests epo en Australie. Pensez-vous que le monde du tennis utilise des produits interdits?Dewulf : Je n'ai pas de preuves mais je crois que oui. Je m'avance en terrain miné mais je me pose des questions en voyant l'évolution de Fernando Gonzalez, par exemple. La puissance de son coup droit est incroyable. Etrange. L'entraînement explique beaucoup de choses mais pas tout. Vous avez surtout des doutes quant aux joueurs espagnols et sud-américains mais pourquoi Venus Williams et Jennifer Capriati s'élèvent-elles contre des contrôlesplus stricts?Dewulf : Je dois être prudent mais Capriati n'a pas le physique d'une personne endurante alors qu'elle l'est. Evidemment, on peut se poser des questions à propos de tout le monde. J'ai joué contre Korda à Wimbledon, où il s'est fait pincer. Mais c'était vraiment manifeste. Appelmans : Mary Pierce a utilisé de la créatine mais elle a subi un contrecoup. Et qu'est-il arrivé à Smashnova? On voit tous les muscles de son dos. Tout le monde trouve ça anormal mais on ne peut rien prouver. C'est le problème. Roel Van den Broeck et Frédéric Vanheule,