Bruges ferait un petit champion

Charleroi s'est baladé sur le terrain du Club, deux semaines après la victoire du Standard là-bas. On ne peut pas prétendre à devenir un grand champion quand on se prend des claques pareilles. Certains me diront que ce n'est pas important, qu'un titre est un titre. D'accord, mais si je m'attarde à la qualité du jeu de cette équipe, je dois dire qu'elle est fort discutable. Jacky Mathijssen a exagéré dans ses analyses, ces derniers temps. Il veut protéger s...

Charleroi s'est baladé sur le terrain du Club, deux semaines après la victoire du Standard là-bas. On ne peut pas prétendre à devenir un grand champion quand on se prend des claques pareilles. Certains me diront que ce n'est pas important, qu'un titre est un titre. D'accord, mais si je m'attarde à la qualité du jeu de cette équipe, je dois dire qu'elle est fort discutable. Jacky Mathijssen a exagéré dans ses analyses, ces derniers temps. Il veut protéger ses joueurs et prendre toutes les responsabilités sur lui. Moi, je pense que s'il obligeait un peu ses joueurs à assumer les leurs, ils chercheraient plus à aller au fond des choses et on verrait un autre spectacle sur la pelouse. Deux claques en une semaine pour les hommes de Glen De Boeck : en Coupe au Standard et en championnat sur le terrain du Beerschot. L'absence de Tom De Sutter se fait plus que sentir et des petites frictions apparaissent. Le gardien a brossé un entraînement et a été puni. C'est maintenant, dans des conditions difficiles, qu'on va vraiment pouvoir juger l'entraîneur. Le Cercle fait une mauvaise opération au classement : Anderlecht n'est plus qu'à 2 points. Le Brussels devait faire un carton plein contre Mons et Saint-Trond pour garder un petit espoir. Avec 2 points sur 6, c'est encore plus mal embarqué qu'avant ces deux matches. A supposer qu'il faille 35 points pour rester en D1, cela veut dire que cette équipe devra en prendre 22 au cours des 10 dernières journées : 22 sur 30, c'est quasiment le tableau de marche d'un champion. Même les plus optimistes n'y croient plus. Quand on analyse leur jeu pendant un match complet, on se dit que c'est impossible. Il y a plus de qualités à Mons, à Mouscron, à Dender. Il y a eu des renforts intéressants au mercato de janvier, comme Valery Sorokin, mais il aurait fallu que ces joueurs-là soient à Bruxelles dès le mois d'août. Le Brussels a la plus mauvaise attaque : 19 buts. Et la plus mauvaise défense : 53 goals. Avec des chiffres pareils, tu fais ton deuil du maintien. né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing).propos recueillis par pierre danvoye