J'ai aimé Le calme de Jean-François de Sart

propos recueillis par pierre bilic
...

propos recueillis par pierre bilicS'il s'en tire sans trop de casse aux Jeux olympiques, Jean-François de Sart aura droit à sa statue devant l'Union Belge et René Vandereycken devrait lui céder sa place. On n'arrête pas de lui faire des enfants dans le dos avec la complicité du président fédéral. Marouane Fellaini ne disputera qu'un match en Chine avant de revenir à Sclessin. François De Keersmaeker ne bronche pas, s'appuie sur un accord avec le Standard, et a osé dire : " Le coach trouvera bien une solution ". Je plains de Sart qui reste calme. Comment gérer un effectif avec deux joueurs, Fellaini et Vincent Kompany, qui n'ont pas les mêmes agendas que leurs équipiers ? Notre foot rate peut-être une occasion unique de redorer son blason. C'était le moment de regrouper toutes ses forces vives. Au lieu de cela, on a droit à du brico et des palabres à la belge. C'est pour cela qu'on a un gouvernement qui tourne sur trois roues et une fédé qui n'avance plus. Après avoir échoué à Utrecht, Monsieur K devrait se relancer au Germinal Beerschot. J'y crois car c'est un renard des rectangles que j'aurais aimé voir à... Anderlecht. Je ne crois pas que le Real placera ses meilleurs jeunes au Standard. Les diamants, on les garde dans son coffre. Van Cleef ne prête pas ses pépites à Tiffany. Les Espagnols ont été intéressés par la beauté de l'Académie Robert Louis-Dreyfus. A partir de là, on peut organiser des échanges d'hommes et d'idées. Cet accord prouve, si c'était nécessaire, que Luciano D'Onofrio a des relations au top. Sur cette lancée, les Liégeois vont croiser le fer avec Liverpool sur la route de la Ligue des Champions. Enorme ? Non : génial. Les Rouches doivent prouver ce qu'ils ont dans les guiboles. Les Mauves tiraient la tête des mauvais jours après leur incompréhensible défaite contre les Biélorusses de Bate (1-2). Si ce n'était pas une tentative de suicide collectif, c'était bien imité. Je retire deux joueurs du lot : Guillaume Gillet et Jan Polak. Tout le reste, c'était du brol. En défense, le comportement est incertain. A gauche, il y a un pensionné qui vit de ses rentes : Bart Goor. A droite, Anderlecht n'a pas tiré le gros lot avec le plus bête back droit de D1 : Marcin Wasilewski. Il marque de temps en temps mais sa première mission, c'est défendre. Et son placement défensif est trop mauvais. Il ouvre des portes au lieu de les fermer. Ce n'est pas mon boulot mais en tant qu'ancien back droit, j'aimerais bien lui en parler, histoire de rendre service car ce cogneur a du potentiel. J'ai aussi été effaré par la faiblesse de l'attaque : pourquoi Stanislav Vlcek n'a-t-il pas joué alors qu'il pèse sur une défense ? Mbark Boussoufa a déçu. Il confond trop football et natation. A force d'être par terre, il ne sert à rien. Kanu est un bon attaquant en devenir. Mais il débarque à peine du Brésil et ne peut pas remplacer Nicolas Frutos du jour au lendemain. Si le début de saison tourne en eau de boudin, il y aura des départs car l'effectif est pléthorique. La D1 ressemble parfois à la Rue Neuve de Bruxelles durant les mois d'été. Les clubs attendent la dernière minute. On peut réaliser des affaires mais, généralement, il n'y a plus de quoi s'habiller avec élégance. Je vois des gars qui viennent de partout mais pas assez des équipes de jeunes. C'est bien de parler de formation mais cela ne suffit pas : il faut faire confiance à ses jeunes. Tubize, par exemple, écume les marchés internationaux mais a quand même eu la bonne idée de recruter un ancien Brugeois, Jason Vandelannoite. né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing).