J'ai aimé L'EURO 2008

Le Championnat d'Europe 2004, au Portugal, avait déjà été un grand cru. Cette édition-ci mérite l'étiquette de grand cru classé. J'ai apprécié l'inclination positive de bon nombre de formations qui n'auraient sûrement pas usurpé leur place en finale non plus, comme les Pays-Bas, le Portugal ou la Croatie. L'Allemagne et l'Espagne ont été les heureux élus à ce niveau mais cette compétition aurait pu déboucher sur une tout autre affiche, tant la plupart des équipes se tenaient de près.
...

Le Championnat d'Europe 2004, au Portugal, avait déjà été un grand cru. Cette édition-ci mérite l'étiquette de grand cru classé. J'ai apprécié l'inclination positive de bon nombre de formations qui n'auraient sûrement pas usurpé leur place en finale non plus, comme les Pays-Bas, le Portugal ou la Croatie. L'Allemagne et l'Espagne ont été les heureux élus à ce niveau mais cette compétition aurait pu déboucher sur une tout autre affiche, tant la plupart des équipes se tenaient de près. Les directeurs de jeu ne se sont pas toujours montrés des plus inspirés durant l'EURO. J'accorderai pourtant une mention très bien à notre compatriote Frank De Bleeckere qui s'est tiré remarquablement d'affaire lors des trois matches qu'il a dirigés. Après un quart de finale à la Coupe du Monde 2006 et une demi-finale deux ans plus tard, je suis d'avis qu'il peut rêver de progresser d'un échelon encore en 2010. D'autant que l'équipe nationale belge a quand même peu de chance d'accéder à la phase ultime de ce rendez-vous sud-africain. Pour nos représentants, ce serait déjà une performance d'être là. A six semaines de la reprise, pas mal de clubs ont déjà pulvérisé leur record en matière d'abonnés. C'est non seulement le cas des trois grands traditionnels que sont le Club Bruges, le Standard et Anderlecht mais aussi leurs poursuivants immédiats, comme le Germinal Beerschot et La Gantoise. Jamais les Buffalos n'avaient atteint le score de 9.000 fidèles, comme cette saison déjà. C'est peut-être déjà ça l'effet-Preud'homme. Ce qui m'autorise à dire que le contrat du Liégeois, aussi cher soit-il, est déjà remboursé ! Si j'ai un conseil à donner à René Vandereycken, c'est de s'inspirer de son homologue turc Fatih Terim dans la conduite de son équipe. Voilà un sélectionneur qui, en dépit d'une cascade de défections en demi-finales, n'en a pas moins décidé de jouer résolument son va-tout, au point de faire trembler la Mannschaft jusqu'au bout. Pour ce qu'elle a montré tout au long de cet EURO, la Turquie aurait mérité d'aller en finale. Une chose est sûre : avec elle et l'Espagne, les Diables Rouges auront en tout cas fort à faire pour obtenir leur place en Afrique du Sud ! Quand, à l'image de Johan Vermeersch, on requiert un professionnalisme de tous les instants de ses joueurs, la moindre des choses est de donner le bon exemple soi-même. Or, le président du Brussels est loin du compte, assurément. Pour ne pas avoir tenu ses engagements financiers, il est on ne peut plus logique que les Sénégalais Cheikhou Kouyaté et Moussa Gueye se soient désolidarisés de lui, le premier cité en faveur d'Anderlecht et l'autre pour Mons. J'ai cru comprendre qu'une vingtaine de dossiers concernant des plaintes diverses sont entre les mains du syndicat des footballeurs, Sporta, pour le moment. S'il en est bel et bien ainsi, il faudra quand même qu'on m'explique comment les Coalisés obtiennent leur licence année après année. D'autant plus que certains cas remontent à plusieurs années déjà. Comme pour l'attaquant nigérien Ibrahim Tankary, qui avait exprimé ses récriminations en 2003. C'est invraisemblable... Le Club Bruges avait, soi-disant, tapé dans le mille l'été passé avec les engagements de Stepan Kucera et Antolin Alcaraz. Mais les Bleu et Noir se sont royalement plantés puisque ni l'un ni l'autre n'a constitué une valeur sûre. Avec, comme conséquence, le retour prématuré du défenseur tchèque dans son club de provenance, le Sparta Prague. Une sortie par la petite porte ! PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS