" Anderlecht est un beau champion parce qu'un champion est toujours beau. Pourquoi on dit qu'il n'est pas beau alors qu'on n'a pas dit la même chose de Gand et de Bruges ? Parce qu'on attend toujours qu'Anderlecht gagne avec le style. On n'attend pas nécessairement la même chose des autres équipes. Tu es champion, tu es grand et tous les autres sont petits parce qu'ils ont fini derrière, point. "
...

" Anderlecht est un beau champion parce qu'un champion est toujours beau. Pourquoi on dit qu'il n'est pas beau alors qu'on n'a pas dit la même chose de Gand et de Bruges ? Parce qu'on attend toujours qu'Anderlecht gagne avec le style. On n'attend pas nécessairement la même chose des autres équipes. Tu es champion, tu es grand et tous les autres sont petits parce qu'ils ont fini derrière, point. " " Quand tu gagnes beaucoup, tu déplais. Les gens veulent du changement. Je trouve que Paris joue un très beau football mais je suis content que Monaco soit champion. " " Le style de jeu de cet Anderlecht me plaît. Je me mets gardien dans une équipe pareille... je n'encaisse pas beaucoup. J'adore la base de René Weiler : on bloque tout et on va marquer des buts. " " Les supporters d'Anderlecht ont été humiliés pendant deux ans. Nous aussi, les joueurs, on s'est sentis humiliés. Deux années de suite, j'ai passé les pires vacances de ma vie. J'avais la conscience tranquille, mais ça me rongeait de l'intérieur. Alors, pour les supporters, la manière n'était pas prioritaire cette saison. Ils ne voulaient qu'une chose : le titre. La saison prochaine, ce sera différent. Il y aura des sifflets si ce n'est pas plus esthétique. " " J'étais arrivé en fin de cycle à Anderlecht parce que tout ce que je faisais d'extraordinaire était considéré comme normal. Au début de cette saison, ils ont vu que tout ce que je faisais là-bas n'était finalement pas si ordinaire, que c'était même top. " " Je ne me nourris pas du malheur des gens. Je ne dis pas que j'ai souffert avec Davy Roef en début de saison mais j'ai eu de la compassion pour lui. Je vois aussi qu'il a eu plus de crédit sur quinze matches que moi sur dix ans. Ses erreurs n'étaient pas vues comme les miennes. " " La saison passée, quand je réclamais plus de discipline, on me répondait : -Calme-toi, tu es trop dur. On m'a pris pour un cinglé. Je vois que Weiler a directement appliqué ce que je prônais. " " On a dit que je stressais les jeunes. Je te mets au défi : trouve-moi un jeune que j'aurais stressé. " " J'aimerais bien aller manger un bout avec Anthony Vanden Borre. Je voudrais qu'on discute, pour savoir s'il pense vraiment ce que des journaux ont écrit. Il a dit qu'il avait des problèmes avec quelques coéquipiers à Anderlecht, j'aimerais bien savoir si je dois me sentir concerné. Je n'ai jamais eu de problème avec lui. Ni sur le terrain, ni dans le vestiaire. Je ne vais pas dire non plus que c'était un ami. Mais ça ne m'intéresse pas d'avoir vingt bons copains, que ce soit à Anderlecht ou à Ostende. J'ai besoin de vingt collègues prêts à se battre pour faire des grands résultats. "