Les présidents ou décideurs des 18 clubs de D1 ont tenu un nouveau conclave la semaine au château de Genval. Ils ont demandé à Ivan De Witte (président de La Gantoise) de poursuivre le mandat de président de la Ligue Pro qu'il assumait ad intérim depuis le départ de Jean-Marie Philips à l'U.B.
...

Les présidents ou décideurs des 18 clubs de D1 ont tenu un nouveau conclave la semaine au château de Genval. Ils ont demandé à Ivan De Witte (président de La Gantoise) de poursuivre le mandat de président de la Ligue Pro qu'il assumait ad intérim depuis le départ de Jean-Marie Philips à l'U.B. De Witte a d'ores et déjà proposé un programme qu'il compte mener à bien au cours de son probable mandat. Voici les points essentiels : - mener à bien rapidement le nouveau contrat télé (2008-2011) en instaurant un comité de consultance (7 ou 8 présidents de club) qui veillera à ce que soient sauvegardés les intérêts des grands clubs, des petits (principe de solidarité), des clubs flamands et francophones, etc. Les appels d'offres des différents lots devraient être lancés ce mois-ci - établir un lien réel, étroit et visible avec les autorités publiques (gouvernements et administrations nationales et aussi régionales) - renforcer par la négociation le poids de la Ligue au sein de l'Union Belge - renforcer la structure professionnelle de la Ligue : les réunions de présidents auraient lieu 3 ou 4 fois par an afin de dégager les stratégies qui seront discutées et votées au CA dont les réunions resteraient mensuelles - sauvegarder l'unité. De Witte ne veut plus entendre parler du G5 (association -informelle des grands clubs) ou du G13 (petits clubs). - promouvoir la réforme du championnat de D1. Le comité composé de MM. HermanWijnants (Westerlo), HermanVanHolsbeek (Anderlecht), HermanSchepens (Germinal Beerschot) et RolandDuchâtelet (Saint-Trond) doit remettre une proposition concrète le mois prochain afin que l'on puisse en discuter au CA afin qu'il soit d'application pour 2008-2009 si possible. On se souviendra que De Witte avait en son temps mené campagne contre RogerVandenStock au moment ou celui-ci briguait la présidence de la fédération. Pour le Gantois, le président d'Anderlecht ne pouvait cumuler les deux fonctions. Dans une interview qu'il nous a accordée en fin de saison dernière, il avait précisé qu'il avait aussi agi de la sorte avec ses proches collaborateurs, qui ont préféré quitter le club. Au moment d'entrer en fonction à la Ligue Pro, De Witte avait annoncé qu'il occuperait la fonction de manière temporaire. Depuis, il a changé d'avis. Au risque de faire ce qu'il a refusé à d'autres ? GUY LASSOIE