LE JEU UNE GÉNÉRATION DOUÉE

Lors du match amical du Bayern au Club Persepolis, en janvier, le gouvernement iranien a fait de la propagande à la télévision, réaffirmant à l'occasion le droit à l'énergie nucléaire à usage pacifique pour tous les peuples. La FIFA a repoussé les voix en faveur d'une exclusion de l'Iran du Mondial. Quoi qu'il en soit, l'Iran raffole du foot, comme en témoigne l'existence de plusieurs quotidiens spécialisés en sport, avec de nombreuses pages sur le ballon rond.
...

Lors du match amical du Bayern au Club Persepolis, en janvier, le gouvernement iranien a fait de la propagande à la télévision, réaffirmant à l'occasion le droit à l'énergie nucléaire à usage pacifique pour tous les peuples. La FIFA a repoussé les voix en faveur d'une exclusion de l'Iran du Mondial. Quoi qu'il en soit, l'Iran raffole du foot, comme en témoigne l'existence de plusieurs quotidiens spécialisés en sport, avec de nombreuses pages sur le ballon rond. On affirme que l'équipe actuelle est la plus douée de l'histoire perse. L'Iran a raté sa qualification pour l'édition précédente. Branko Ivankovic en a profité pour former une équipe jeune et talentueuse autour d' AliDaei, un monument au pays, le meilleur buteur iranien des qualifications avec neuf goals. Le compartiment offensif connaît la Bundesliga : MehdiMahdavikia (Hambourg), VahidHashemian (Hanovre), AliKarimi (Bayern) y évoluaient la saison écoulée. L'équipe, à vocation plutôt défensive, marque généralement sur des phases arrêtées mais cela ne tempère pas son optimisme. L'Iran n'a encore gagné qu'un seul match dans un tour final : 2-1 face aux Etats-Unis, son ennemi juré en 1998. Il espère connaître d'autres succès en Allemagne et passer le premier tour. Entraîner l'Iran n'est pas une mince affaire. Tout doit se passer au nom d' Allah et certains imams ne voient pas d'un bon £il un incroyant diriger leur équipe nationale. Avant le Mondial 1998, un ayatollah avait clamé devant une mosquée : " Pourquoi ne pas comprendre qu'il vaut mieux un musulman qu'un alcoolique de Yougoslavie ? " Il s'agissait de TomislavIvic, Croate. BrankoIvankovic, professeur en sciences sportives, globe-trotter, a gagné la Coupe d'Asie des -23 ans et a intégré plusieurs de ces jeunes dans l'équipe fanion, comme l'avant ArashBorhani (22 ans) ou le talentueux médian JavadNekounam (25 ans). Les joueurs apprécient beaucoup Ivankovic et l'ont ardemment défendu quand il a été critiqué, après quelques matches médiocres. On lui avait prédit un transfert rapide en Europe mais le Maradona de l'Iran, Footballeur 2004 de l'Asie, a moisi à Dubaï. Il n'a obtenu un transfert au Bayern qu'il y a un an, à 26 ans. Les observateurs l'ont accueilli avec scepticisme, se demandant si le technicien n'avait pas été enrôlé pour sa valeur merchandising en Iran, mais Ali Karimi a montré qu'il ne se contentait pas de pirouettes et qu'il pouvait aussi mouiller son maillot.